Distraint Deluxe Edition – Le test sur Playstation 4

Catégories : Horreur, Exploration, Réflexion

Plateformes : PS4 / PS Vita, Nintendo Switch, PC, Android et iOS

PEGI : 16

Langues : Textes en Français

Taille : 239,13 MB

Date de publication : 11/09/2019

  Développeur : Jesse Makkonen

Éditeur : Ratalaika Games

Disponible en téléchargement uniquement

 

Conçu en solo par un développeur nommé Jesse Makkonen, Distraint nous permet d’explorer le sentiment de culpabilité et comprendre toute la portée et les conséquences de nos actes au travers d’une œuvre combinant scénario et réflexion. Autant être direct, la création atypique de Jesse Makkonen a plus à offrir qu’il n’y paraît de prime abord. Comment Distraint parvient-il à convaincre ? Tâchons d’y voir un peu plus clair.

Comme dans plusieurs des productions éditées pas Ratalaika Games, la complexité du gameplay n’est clairement pas une priorité. Une touche pour se diriger à droite et à gauche, une autre pour vos trois emplacements d’inventaire et une autre pour interagir avec votre environnement. Mais comme d’habitude, ce n’est pas tant un souci que cela puisque tout répond très bien et que l’intérêt du titre est ailleurs. Distraint vous propose tout de même bon nombre de petites énigmes et ces dernières sont relativement simples, il faudra juste faire chauffer un petit peu vos neurones mais vraiment rien de très compliqué, réellement.

Distraint Deluxe Edition nous raconte donc l’histoire de Price. Un jeune loup aux dents longues souhaitant rejoindre un cabinet d’huissiers. Se faisant, il va devoir s’occuper de déloger trois personnes de leur habitation en raison de leurs soucis d’argent. Plus il avancera dans sa (très) noble quête, plus il se rendra compte de certaines choses sur lui-même ainsi que sur la portée de ses actes. Et plus, vous avancerez, plus l’ambiance sombre, glauque, oppressante et poisseuse de Distraint augmentera. A la fois une œuvre singulière et à priori personnelle pour son développeur Jesse Makkonen, Distraint surprend par l’intelligence de ses propos. Pour être assez franc, Distraint est une réelle et très belle surprise, celle de découvrir une telle œuvre, avec autant de courage et un réel parti pris, pour dénoncer les propos que nous avons pu voir tout au long de « l’aventure ». Et pour ça, nous tenons vraiment à vous alerter sur Distraint, qui mérite réellement le coup d’œil.

Au premier abord, Distraint peut et va très certainement rebuter une partie des joueurs. En effet, le pixel 2D accompagné des très grosses bandes noires en haut et en bas de l’écran, laissant une petite place aux images, risque de perdre une part importante de curieux et de curieuses, mais lorsqu’on se plonge dans ce que propose le titre, le choix du développeur s’entend et n’entrave pas l’expérience. Au contraire, cela n’empêche pas d’être happé par l’histoire et l’ambiance sonore du titre, à la fois assez inquiétante et très sombre, pratiquement durant les 6h30 qu’il a fallu pour accomplir cette œuvre au grand cœur. De ce côté là, si Distraint peut s’avérer être repoussant de prime abord, il faut vraiment lui donner sa chance.

Distraint Deluxe Edition est une de ces œuvres courageuses comme on en voit très (trop) rarement. L’histoire de ce fameux Price qui se permet d’aller déloger de chez eux des innocentes personnes ayant tout perdu, de leur argent jusque leur dignité, est époustouflante et d’une écriture assez humaine pour savoir toucher. Des œuvres vidéoludique telles que Distraint sont suffisamment rares pour bouder notre plaisir, quand bien même le parti pris graphique soit si singulier. Nous n’avons qu’une seule chose à dire Jesse Mekkonen : bravo et merci pour cette œuvre si intelligente et si courageuse.

Distraint 2 est disponible sur Steam.

Test réalisé par Agent Jensen sur une version offerte par l’éditeur.

Merci à eux !

%d blogueurs aiment cette page :