God Wars : The Complete Legend – Le test sur Nintendo Switch

 

Catégories : Tactical, RPG

Plateformes : Nintendo Switch

Langue du jeu :  Anglais ou Japonais Sous-titre : Anglais

Taille : 4,4 Go

Date de publication : 31/08/2018

  Développeur : Kadokawa Games

Éditeur : NIS America

Prix : 39,99 € en boîte ou sur l’eshop

 

Durant des années, la paix a régné sur les terres de Mizuho.
Trois nations étaient unies : Fuji, Izumo et Hyuga. Les villageois de chaque contrée honoraient les dieux ancestraux pour qu’en échange, ils puissent vivre en harmonie avec la nature et profiter de l’abondance des terres. Mais un jour, contre toute attente, les peuples commencèrent à cultiver, ouvrir des forges, développer de nouvelles techniques de récolte et aboutirent à la fabrication d’armes. Des disputes et des guerres éclatèrent entre les nations. Izumo et Hyuga finirent par ne plus honorer les Dieux. La nature se voyait mourir à cause des hommes et de leurs ambitions.

Furieuses, les divinités cessèrent d’octroyer des privilèges aux hommes.
Les catastrophes naturelles firent leurs apparitions. Face à elles, Tsukuyomi, la reine de Fuji décida d’arpenter la montagne où réside un dieu afin de mettre un terme à la menace d’une éruption.
Afin de le calmer, elle implora son pardon et proposa sa plus jeune fille, la princesse Sakuya en sacrifice. Après treize années de sérénité, d’autres désastres arrivèrent. Les émeutes éclatèrent de nouveau. Kintaro, un jeune soldat, en profita pour sauver la princesse Kaguya, son amie d’enfance dans l’espoir qu’elle puisse échapper à son tragique destin : se sacrifier comme l’avait été sa sœur cadette. Elle s’enfuit avec son ami à la recherche de sa mère pour essayer de comprendre ses actes. C’est ainsi qu’un long périple à travers le Japon débuta.

La culture Japonaise s’étale sur des siècles et des siècles, sa richesse est aussi vaste qu’envoûtante et l’histoire de God Wars s’inspire de récits datant du 8ème siècle, propres au folklore nippon. Cette édition Switch est constituée de « God wars : Future Past » qui était déjà sorti l’été dernier sur Playstation 4 et Playstation Vita et y ajoutera son DLC intitulé « la Légende de Yomi ».
Voici, un jeu de stratégie qui ne vous laissera pas indifférent si vous êtes passionné par le pays du soleil levant !

Pour les fins stratèges, God Wars n’aura surement que très peu de secrets, tandis que pour les néophytes, l’art de la tactique mettra un peu plus de temps à se maitriser avant de pouvoir ramener la paix dans tout Mizuho.
Un exposé du gameplay va vous permettre d’appréhender les mécaniques du jeu. Vous contrôlez des unités sur un terrain quadrillé. Chaque membre possède des statistiques à l’instar des RPG classiques (niveau, attaque, défense, attaque et défense magique, précision, vitesse, …) en plus de la possibilité de s’équiper d’armes, boucliers et accessoires. Si vous souhaitez devenir plus fort, il faudra utiliser une action telle que l’attaque, la magie, une technique ou encore un objet lors de l’affrontement. De l’expérience vous sera ainsi octroyée,  accumulez une centaine de points pour gagner un niveau et augmenter vos caractéristiques. Bien entendu, il est nécessaire de mettre vos équipements régulièrement à jour afin de renforcer l’équipe et décimer plus rapidement vos adversaires tout au long de votre aventure.

L’objectif des missions variera entre l’exécution d’une cible spécifique, vaincre tous les ennemis sur le terrain, protéger un allié, etc. Ces quêtes seront variées bien qu’un poil répétitives.
En combat, les actions se font au tour par tour, en fonction de la vitesse de votre personnage : plus elle est élevée, plus vite vous déplacerez l’unité en question.
Le terrain possède un relief qui, en fonction de votre position (basse, milieu ou élevée) et l’angle d’attaque (devant, à côté ou derrière), peut s’avérer très utile pour réaliser des dégâts supplémentaires. N’hésitez pas non plus à récolter les herbes pour vous soigner grâce à votre compétence qui sert à ramasser.
Les différentes statistiques d’une unité peuvent être également bénéfiques en fonction de votre situation. Dans God Wars, pas de triangle où l’épée bat la hache qui, à son tour, bat la lance, ce seront vos stats et votre stratégie qui feront la différence.

Le potentiel de vos unités se trouve dans le système de jobs (ou de classe). On retrouvera donc les archétypes propres au tactical RPG : guerrier, mage, prêtre, archer, samouraï et bien plus encore. Chaque personnage peut s’équiper de 2 classes, une principale et une seconde en plus de leur unique profession (Kuma, Mochizuki,…). Comme pour l’expérience, chaque action que vous faites vous permet d’accumuler des « jobs points » ou « JB ». Ces points seront très utiles car ils permettent de renforcer les magies, techniques ou compétences passives (s’équiper d’un arc à une seule main, se soigner automatiquement des altérations d’état, gagner plus de JB, etc) via un arbre de compétences ayant plusieurs embranchements.
On sera ravi de pouvoir être polyvalent de ce côté-là. C’est un vrai kiff de pouvoir jouer un guerrier/prêtre qui peut se soigner par lui-même ou encore une prêtresse capable d’utiliser de la magie de glace.

Le jeu est composé de chapitres. Chacun d’entre eux représente un combat sur un terrain quadrillé. Une fois que l’on est victorieux, on aura la possibilité de se promener sur une carte du pays où l’on pourra faire quelques emplettes (objets ou équipements), ou bien visiter et honorer un temple. Moyennant quelques finances, ce dernier octroie des privilèges : des bonus de stats pour le prochain combat. Plus on fera d’offrandes, plus le niveau du temple augmentera ainsi que vos privilèges. Un atout qui s’avèrera assez précieux.
Vous l’aurez compris, pour terminer le jeu, il faudra faire preuve d’ingéniosité, prendre possession des lieux afin de tirer un maximum profit de ce que le terrain pourrait vous offrir, attribuer les meilleurs équipements, combiner les différentes classes et surtout… de l’entrainement !

On compte une vingtaine de classes disponibles pour 14 personnages jouables.
L’aventure est assez longue puisqu’il faudra atteindre environ 70 heures pour boucler l’histoire principale en passant par les missions annexes ou la maitrise des nombreuses classes du jeu.
C’est tout de même énorme ! Cela peut également dépendre du mode de jeu dans lequel vous décidez de vous impliquer. Sachez qu’en effet, les modes facile, normal et difficile sont disponibles dès le départ et à n’importe quel moment de l’histoire. Très peu de jeux du genre bénéficient d’une durée de vie aussi conséquente, si ce n’est la licence Disgaea.
Fort heureusement, on peut toujours bénéficier d’un sommaire, relire l’histoire des personnages, un glossaire avec les explications des différents lieux, la possibilité de réécouter les musiques et même de relire le mode d’emploi en cas d’oubli.

Avec la « Légende de Yomi », un donjon de plus de 50 niveaux centrés sur le passé de Kaguya, s’additionnent de nombreuses heures au jeu de base. Autant vous dire que vous allez passer beaucoup de temps accroché à votre console ! De nouveaux personnages ont également été ajoutés. Il s’agit d’Orihime, du prince Hyuga et de Momotaro. Un rang qui définit votre performance à la fin d’un chapitre sera également ajouté.

 

Kadokawa, le studio en charge du développement, a vraiment pensé sa direction artistique.
Le thème et l’ambiance du jeu correspondent à l’image du Japon : un pays entre la tradition et la modernité. L’introduction de God Wars est un très bon exemple puisqu’il démontre son savoir-faire en termes d’animation. Le seul problème que l’on a pu rencontrer durant les séquences animées était l’absence de sous-titrage, et ce, malgré le choix entre deux doublages de qualité : anglais ou japonais. Sans la maitrise de l’une de ces langues, le joueur aura un peu de mal avec la compréhension de l’intrigue.

Les terrains sont uniquement modélisés en 3 dimensions tandis que les unités sont en cell-shading. Un mélange qui peut repousser au départ, mais dont on fait abstraction au fur et à mesure de sa progression. God Wars a beaucoup de charme grâce à son chara-design présentant des personnages traditionnels, la modélisation de la carte et ses différents paysages colorés.
Les musiques et les bruitages sonores baignent dans une ambiance asiatique, parfois plus entrainante afin d’éveiller l’esprit combatif du joueur.

God Wars est tout ce qui se fait de mieux en matière de tactical RPG. Même si le titre est techniquement en dessous d’autres productions, ses mécaniques de gameplay reposent sur une base solide, qui a su faire ses preuves avec des licences du genre. De plus, il parvient à se démarquer des autres grâce à son esthétique, ses personnages emblématiques, ainsi qu’une trame scénaristique intéressante issue de la culture traditionnelle nippone. Adepte du genre ou néophyte ? Peu importe. N’hésitez pas, le titre a sa place dans la collection de tout amateur de cette catégorie de RPG, mais aussi dans celle de joueurs de tous horizons.

Note : 8/10

Test réalisé par Serial_Gameur sur une version Nintendo Switch offerte par NIS America

Merci à eux !

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

%d blogueurs aiment cette page :