Rage 2 va recevoir TerrorMania, sa seconde extension

Bethesda Softworks va lancer TerrorMania, la seconde extension de Rage 2, le 14 novembre prochain sur PC, Xbox One et PlayStation 4

Né de la collaboration d’id Software et d’Avalanche Studios, Rage 2 nous entraîne dans un monde dystopique où société, loi et ordre ont disparu. Un astéroïde a annihilé 80% de la population. La planète est devenue une terre sauvage où des factions se battent pour le contrôle de précieuses ressources. Comme si les gangs ne suffisaient pas, il faudra également faire face à l’Autorité, les antagonistes du premier RAGE qui menacent à nouveau le Wasteland. Dans cette nouvelle extension, les joueurs exploreront les Deadlands, une réalité alternative maudite du Wasteland dont ils devront conjurer la malédiction avant que les forces squelettiques de l’obscurité ne soient libérées et ne prennent le contrôle du monde des vivants. Pour y parvenir, ils pourront s’équiper d’une toute nouvelle arme, une puissante épée permettant de déverrouiller les portes entre les réalités et qui leur permettra d’affronter une légion d’ennemis squelettiques.

Au cours de leur exploration, les joueurs seront amenés à visiter des versions déformées de lieux familiers tels que Wellspring et la Ville Luxuriante, respectivement devenus Hellspring et la Ville squelettique, ainsi que de nouvelles zones comme les Îles suspendues et l’hôpital. Leur nouvelle mission consistera à rassembler les fragments du NécroDisque et fermer définitivement le portail vers cette dimension alternative maudite.

Ceux ayant acheté l’Edition Deluxe de RAGE 2 pourront découvrir cette nouvelle extension directement en jeu. Pour les autres, TerrorMania sera disponible dans la boutique en jeu, où ils peuvent également acquérir l’Edition Deluxe. Outre l’extension TerrorMania, l’Edition Deluxe intègrera également la mission « Culte du Dieu de la Mort », l’apparence pour fusil d’assaut faucheuse et deux apparences de véhicules : Phénix Célébrité du Wasteland et Monster Truck Mutant.

%d blogueurs aiment cette page :