ASTRO BEARS PARTY – Le test sur Nintendo Switch

Catégorie : Party-Game

Plateforme : Nintendo Switch

Langue : Anglais

Taille : 268,44 MB

Date de publication : 28/09/2017

  Développeur : QubicGamesSONKA S.A.

Éditeur : QubicGames

Prix : 4,99€ dans l’Eshop 

 

 

Que se passerait si la cellule aéronautique et spatiale (CASA) envoyait des animaux dans l’espace ?
Ne cherchez plus puisque, en effet, la CASA vient de désigner 4 nouvelles recrues.
Voici les informations que nous avons obtenues grâce à QubicGames et le studio SONKA.
Les 4 animaux retenus sont : Neil, le grizzli qui aime nager tout en mangeant à la fois.
Igor, l’ours blanc qui est fier d’être mari et père. Bishnu, l’ours malais qui est un peu fou, mais tout le monde l’aime. Et enfin, Xiaoli qui est la seule fille dans le paquet et qui préfère passer à l’action et réfléchir après.

Tous ont du flair pour dénicher du poisson frais. Survivre et s’amuser dans des milieux particuliers, c’est un peu leur dada. Voilà pourquoi, ces « Astro Bears » seront prochainement envoyés sur une planète inconnue pour… y faire la fête !
Voyons un peu de quoi regorge « Astro Bears Party », si le fun est aussi décalé que les personnages que l’on nous propose.

 

 

Choisissez l’un des 4 Astro Bears, enfilez votre combinaison et parcourez une planète inconnue !

Votre mission s’effectue en deux temps. D’abord, notre personnage se promène le long de la planète qu’il visite. En même temps, il trace un ruban de couleur. Plus le traçage du ruban est long, meilleur sera votre score à la fin du stage. Attention toutefois à ne pas toucher votre ruban ou celui d’un adversaire, car cela sonnera la fin de partie pour vous.
Pour éviter ça, rien de plus… compliqué, il faudra vous propulser en l’air grâce à la touche de saut.
Une fois, le concept du jeu acquis, vous êtes prêt à passer à la vitesse supérieure avec le mode solo intitulé « jetfish hunting ». Votre ours devra récupérer un certain nombre de poissons équipés de jetpack.

Une fois le nombre atteint, le niveau de difficulté va progressivement augmenter en vitesse et en taille. C’est là tout l’intérêt du jeu. C’est d’arriver à faire un maximum de score dans un niveau de plus en plus rapide dans les tournants, des sauts à exécuter, etc…
Autant vous dire qu’à plusieurs on s’amuse !
Il est important de souligner que chaque Astro Bear possède des statistiques différentes dans les caractéristiques suivantes : vitesse, tournant, capacité et régénération du jet.
L’idée est fun, c’est comme jouer à une partie de Snake en 3D où on doit absolument éviter les obstacles et ramasser un maximum de jetpack.

 

Deux modes de jeu vous sont proposés : Solo ou multi.
On passe de très bons moments lorsque l’on essaye de battre son score en solo.
Le jeu reste cependant plus intéressant lorsque l’on est plusieurs joueurs (4 maximum sur une seule console). On peut rapidement éclater de rire grâce à cette difficulté progressive ainsi que la vitesse du soft qui devient de plus en plus effrénée.

Mais qu’avons-nous pour prolonger ce rire pour qu’il devienne inarrêtable ?
Rien d’autre que ces deux modes. Pas d’autres personnages à débloquer ou le choix de la vitesse en multijoueur.

 

 

Le studio s’est concentré uniquement sur la difficulté progressive en plus de ses deux modes, le solo et le multijoueur. Il délaisse le level-design puisque l’on ne joue que sur un niveau dont seule la taille peut varier. Un peu triste de ne pas avoir plus mais, d’un autre côté, est-ce si important que ça sachant que le concept du jeu se suffit à lui même ?
Côté bande-son, une seule musique sera destinée au jeu. Elle est placée sous une sonorité electro dance non déplaisante pour les oreilles. Au contraire, on en voudrait un peu plus.

 

Astro Bears Party est un jeu qui se veut bon enfant. Il est beau sur la forme, mais manque de fond. Son concept est simple mais reste difficile à maîtriser de part sa difficulté progressive qui finit par rendre le maniement de votre personnage assez compliqué. Ceci dit, on pourrait presque en devenir accro si seulement on avait un contenu un peu plus étoffé.
Un jeu destiné à un public jeune, sans aucun doute.

Test réalisé par Serial_Gameur sur une version Nintendo Switch offerte par QubicGames

Merci à eux !

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

%d blogueurs aiment cette page :