SWORD LEGACY: OMEN – Le test sur Steam

Catégories : Action-RPG, Aventure, Stratégie

Langue : Anglais sous-titré français et autres langues

Taille : 4 GB

Date de publication : 13/08/2018

  Développeur : Fableware Narrative Design et Fire Cast Studio

Éditeur : Team17

Prix : 17,99€ sur Steam

Système d’exploitation et processeur 64 bits nécessaires

 

Rien ne va plus dans le royaume de Britannia… Le chevalier Uther vient d’assister au meurtre de son seigneur et Ygraine, sa belle, se fait enlever par le Duc de Wessex. Assoiffé de vengeance, Il va partir en croisade à travers les terres alentours, accompagné par Merlin le magicien, Duanne simple écuyer et Gwen la voleuse. Ils vont rapidement s’apercevoir que le mal s’est répandu au delà des frontières de leur royaume et que sauver Ygraine des griffes  du Duc malfaisant ne sera pas si aisé.

Sword Legacy Omen est un titre qui va nous mener dans une quête inspirée par l’histoire du roi Arthur. Les studios à l’origine du titre ont revisité la légende d’Excalibur et nous embarquent dans une aventure à l’ambiance médiévale assumée, sans compromis, avec un certain souci de réalisme historique. Voici un titre entre mythe et réalité.

 

 

Le jeu va comporter des phases de combat au tour par tour durant lesquelles vous utiliserez les compétences de 4 personnages. À ceux de départ viendront s’ajouter 4 nouveaux protagonistes qui étofferont votre équipe au fur et mesure de vos rencontres, ce qui vous permettra donc à terme de choisir entre 8 personnages jouables. Chaque combattant disposera d’un nombre de points d’action, que le joueur peut utiliser en totalité ou partiellement selon la stratégie à adopter. Ils lui permettront de se déplacer d’un certain nombre de case ou d’agir : attaquer, utiliser un item, interagir avec des objets sont des actions possibles. Avant chaque combat, vous pourrez également sélectionner les compétences dont chacun dispose. A celles possédées au départ viendront s’ajouter d’autres capacités que vous aurez choisi de débloquer parmi celles se trouvant dans l’inventaire, ce grâce à des points acquis lors des affrontements. Chaque compétence coûte un nombre précis de ces points, au total ce seront 70 skills actifs ou passifs que vous pourrez attribuer, chacun d’entre eux étant spécifique à un protagoniste.

Comme tout bon RPG qui se respecte, vous trouverez des objets et de l’argent lors de votre exploration, selon un système qui s’apparente à un Point’n click : les points d’intérêt seront signalés par des symboles, il suffit de cliquer avec votre souris pour vous y rendre et récupérer votre dû. Lorsque vous abordez une ville ou un nouveau lieu, une page vous permettra de visualiser si il y a des boutiques ou autre endroit intéressant : auberge pour se reposer et récupérer des points de vie, apothicaire fournissant diverses potions, forgeron…

Chaque personnage a des statistiques et un équipement qu’il est possible de modifier afin d’améliorer sa force, sa résistance etc et les skills mentionnés plus haut auront évidement leur rôle à jouer dans l’efficacité du personnage.

Globalement, le fonctionnement des affrontements est vite assimilé, d’autant plus qu’il est possible de tout faire par le biais de votre souris. Les raccourcis claviers sont présents mais non indispensables, ce qui rend la prise en main accessible à tous les types de joueurs, même ceux qui fuient les jeux sur PC pour cause d’allergie aux martelage de touches. Par contre, les menus et l’inventaire manquent d’intuitivité, ils peuvent nécessiter un peu de recherche et de prise de tête. Rien de méchant mais c’est à souligner, il suffit de persévérer et ça roule.

 

 

 

Les phases de combats sont donc rythmées par les points d’action qui limiteront vos déplacements. En dehors de cela, vous être libre de vos mouvements et pourrez explorer les lieux et dénicher des trésors, résoudre des énigmes, récolter des écrits qui vous en diront plus sur le passé et l’histoire des différents personnages et des royaumes que vous explorez. Vous serez confrontés à des ennemis variés, allant du simple soldat au monstre plutôt coriace, disséminés dans les 5 royaumes et diverses zones adjacentes. Sword Legacy Omen vous embarque pour bon nombre d’heures qui filent sans qu’on s’en aperçoive.

 

 

 

Le style graphique entre animé et BD est parfaitement réussi et maîtrisé. Rien à redire sur la modélisation, la fluidité est au RDV. Les couleurs choisies donnent un plus à l’ambiance recherchée et rajoutent à l’aspect oppressant des différents lieux. Pas de chichi, le sang jaillit, la chair gicle et les cris d’agonie font froid dans le dos. Point à préciser, les phases de combat ont lieu en direct, à contrario d’un « Fire Emblem » dans lequel une fenêtre s’ouvre pour visualiser les échauffourées. Visuellement cela améliore la fluidité et donne une bonne immersion.

De la même manière, les dialogues sont sans concession, le mots peuvent être crus et pour ce qui est des sous-titres français, il y a une certaine recherche d’un vocabulaire à sonorité moyenâgeuse. L’OST colle parfaitement à l’atmosphère épique et oppressante du titre. L’instrumentalisation est un mélange équilibré entre époque médiévale et  modernité. Chaque personnage à des bruitages qui lui sont propres qui accentue leur personnalité. On retrouve des characters design classiques, mais la direction artistique choisie, que ce soit au niveau des graphismes ou du son, confère tout de même du charisme aux personnages.

 

 

 

Peu habituée aux jeux sur PC et manquant d’aisance avec les gameplays au clavier, j’ai été tout de suite emballée par l’accessibilité du titre rendue possible par un petit périphérique bien connu : la souris. De ce fait, Sword Legacy: Omen conviendra à tous types de joueur, y compris les néophytes en matière de PC gaming. Adeptes de RPG au tour par tour, ce titre vous séduira sans aucun doute. La mise en scène, le style graphique, les différents partis pris font que le joueur a envie d’aller plus loin. Pour peu que vous aimiez les univers médiévaux et les retranscriptions assez fidèles de l’ambiance, une touche de Fantasy en plus, vous ne pourrez que vous retrouver captivé et avoir du mal à vous arrêter.

Sachez tout de même que Sword Legacy: Omen reste un titre maniable mais avec une certaine difficulté. La stratégie ayant la part belle dans notre affaire, il faut vous attendre à devoir recommencer les zones récalcitrantes plusieurs fois avant d’en venir à bout.

Test réalisé par Midnailah sur une version offerte par Team17

Merci à eux !

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

%d blogueurs aiment cette page :