Dragon Quest XI : Les Combattants de la Destinée – Edition de la Lumière – Le test sur Playstation 4

Catégories : RPG

Langue : Audio Anglais Textes Français, Allemand, Anglais, Italien, Espagnol

Taille : 30,8 MB

Date de publication : 07/09/2018

  Développeur : Square Enix

Éditeur : Square Enix

Prix : 59,99€ en téléchargement

44,90€ en boîte

 

Après une belle poignée d’heures passée sur Dragon Quest XI, je viens vous donner mon avis sur ce nouvel opus. D’abord sorti au Japon en 2017, ce n’est que le 4 Septembre 2018 que le jeu est arrivé en France. Étant un grand fan de la licence, je l’attendais avec impatience. Hormis Dragon Quest Heroes II qui est plus un hack’n’slash teinté de RPG, mon dernier en date était le IX sur DS, un de mes jeux préférés. Dragon Quest a vraiment un univers propre qu’on saura apprécier dans les différents opus. Et ce XIème ne fait pas exception : Tous les éléments sont regroupés pour en faire un excellent jeu.

On incarne un jeune homme dont on choisit le nom, qui nous accompagnera tout au long de l’aventure. Comme tout bon RPG Japonais qui se respecte (ou comme tout bon Dragon Quest, tout simplement), en dehors de la quête principale, on pourra monter en niveau et ainsi obtenir plus de puissance. Les combats se font en tour par tour, sachant que l’on peut attaquer, lancer des sorts, défendre ou utiliser des objets (fuir est aussi possible, mais pas quand on est un vrai guerrier !). Pour les personnages secondaires qui nous accompagnent, on a le choix : soit on décide de les laisser gérer leur combat et opter pour un mode agressif (full attaque) ou prudent (se soigner si nécessaire), ou alors on peut choisir un mode manuel, dans lequel on décide au tour par tour de ce qu’ils peuvent faire.

Quand au gameplay hors combat, c’est tout simple : on se déplace de la même manière en ville et sur la map en général, on peut sauter, gambader… S’amuser même à essayer d’escalader pour atteindre les toits, et sauver des chats par exemple (non, je ne plaisante pas…). Par ailleurs, lorsque l’on veut prendre part à un combat, il suffit de toucher l’ennemi. C’est un procédé utilisé dans bon nombre d’autres licences (Tales of pour ne citer que celle là) et digne des DQ…

Comme tous les Dragon Quest, le XI est riche en contenu. En plus de nombreux équipements que vous pouvez acheter en boutique, il est également possible d’en craft soi-même. L’avantage est que vous pouvez obtenir bon nombre de bonus, ainsi que des items qui ne sont pas disponibles autrement. De plus, une multitude de recettes sont cachées dans tout l’univers de Dragon Quest, qui nous permettront de craft des armures bien épaisses, de telle sorte que nos ennemis en trembleront de terreur… Bien que l’on ne puisse pas dire que le monde de DQ XI est infini, il reste immense et offre quelques possibilités d’immersion (même s’il est, je vous l’accorde, disposé de manière à favoriser le scénario).

Au cours de votre aventure, vous serez amenés à rencontrer de nombreux personnages, dont certains rejoindront votre équipe. Et n’ayez crainte, ils auront tous une personnalité et un style qui leur seront propres. Dragon Quest est connu pour nous proposer des personnages totalement différents, ayant chacun leur classe de prédilection (et donc, leur arme favorite), de quoi offrir des styles de jeu totalement différents !

Concernant le scénario, il n’a rien à envier à ses prédécesseurs. Bien que dans toute la première partie du jeu, nous n’ayons aucune idée du comment du pourquoi, très vite, tout s’éclaire et on comprend que la quête qui nous attend va bien au-delà que le rôle d’éclairé qui nous revient. De fil en aiguille, toute notre sphère évolue, et en passant par de nombreuses étapes, on finira par atteindre notre but et comprendre les enjeux réels de toute cette histoire. Au début, j’avais un peu de mal à situer les alliés et ennemis, puisque rien ne laissait transparaître une période de guerre ou de conflits, à part les cinématiques du début (mais qui représentaient le passé de notre personnage, un passé lorsqu’il était encore tout bébé…).

En dehors de la quête principale, il y a de nombreuses quêtes secondaires, nous permettant de gagner des objets et de l’argent et qui rajoutent pas mal de temps de jeu. Vous l’aurez compris, l’univers de Dragon Quest XI permet de passer de nombreuses heures dans cet univers.

Les fans de la licence vont reconnaître le style visuel et les sonorités habituelles des autres opus Dragon Quest. Certains personnages sont un peu caricaturaux mais toujours charismatiques. Le Chara-design est de grande qualité et la modélisation au poil, même si la patte graphique peut ne pas emballer tout le monde. Les musiques instrumentales faites de sons forts provenant d’instruments à vent sont typiques de DQ. La trompette vous accueille et vous suit tout au long de l’aventure, comme au bon vieux temps. Cela fait partie de ce qui caractérise la licence. Par contre, une petite déception : pas d’audio en japonais ! Il faudra vous contenter de l’anglais et vous pourrez choisir le français pour les textes et sous-titres.

Dragon Quest XI est clairement un jeu qui permet une immersion totale. Le genre de titre que j’adore, qui nous offre des personnalisations multiples, afin que chaque histoire soit différente. Et bien au-delà de ça, tout dans Dragon Quest est fait pour nous rendre addict, à tel point qu’on achète les prochains opus encore et encore, sans jamais se lasser du système de jeu. Mais je dois avouer que ce XIème est particulièrement bon. En plus du gameplay habituel, de nombreux ajouts ont été effectués et pour la plupart, on les attendait depuis pas mal de temps.

En plus de ça, niveau scénario, ça n’a plus rien à voir. Je ne dis pas que les précédents opus étaient mauvais, loin de là. Mais celui-ci est tout bonnement magnifique. Il y a tout ce qu’il faut : du dynamisme, du suspense, de l’émotion, des personnages charismatiques, des cinématiques à en couper le souffle (elles sont nombreuses)… En bref, je suis totalement subjugué par l’univers. Et je retrouve tout mon ressenti du IX, en beaucoup plus intense et je peux vous dire qu’après autant d’années, c’est tout bonnement génial.

Un grand merci à Square Enix de continuer de nous proposer des jeux Dragon Quest, avec le chara-design juste hallucinant d’Akira Toriyama.

En résumé

Dragon Quest XI est un excellent jeu, qui saura ravir les fans de la licence, comme les nouveaux joueurs qui tentent l’aventure. Le jeu est complet et immersif, propose de nombreuses personnalisations et un gameplay accessible aux joueurs expérimentés comme occasionnels. Pour ma part, c’est un énorme coup de coeur. Et vous, êtes-vous prêts à tenter l’aventure Dragon Quest et vous plonger de ce magnifique univers ?

Test réalisé par Niwo, que vous pouvez retrouver sur son blog : Shikanews.fr

 

%d blogueurs aiment cette page :