Lastfight – Le test sur Nintendo Switch

Catégories : Combat, Arcade

Plateformes : Switch, PS4, Xbox One, PC (Windows et Linux), Mac

PEGI : 12

Langues : Français, Anglais, Allemand, Espagnol, Néerlandais, Italien, Portugais, Russe, Japonais, Chinois, Coréen

Nombre de joueurs : 1 à 4

Date de publication : 30/12/2019

  Développeur : Joindots

Éditeur de la version physique : Just for Games

Disponible en téléchargement ou en boîte

 

Depuis le succès de nombreux jeux de combat dont le très célèbre Power Stone (arcade et Dreamcast), Lastfight est arrivé dans ce monde pour essayer de se faire une place. Le jeu est inspiré de Lastman, une série en bande dessinée française composée actuellement de 12 tomes.

&

Lastfight nous propose plusieurs modes de jeu. Dans un premier temps le mode histoire  sur lequel je vais m’attarder. Le titre nous propose de suivre ses péripéties avec deux personnages différents (Richard Aldana et Duke Diamonds). Suivant celui que l’on sélectionne, l’histoire est différente sur certains points. Malheureusement ce mode se termine bien trop vite, il m’a fallu moins d’une heure et trente minutes pour aller au bout des histoires des deux protagonistes. Que ce soit pour Richard ou Duke, l’intrigue tourne autour de la drogue. On peut noter aussi dans cette histoire que l’humour est bien présent avec des situations drôlesses et des répliques humoristiques.

Que serait un de jeu de combat sans de mode versus, dans ce dernier vous pourrez vous affronter dans plusieurs configurations possible : 1vs1, 2vs2 ou Free for all (chacun pour soi, le dernier survivant gagne le combat). Pour le versus, neuf personnages, neuf arènes,  et une dixième à débloquer vous seront proposés. Vous aurez aussi la possibilité de jouer en coop local.

Il existe un autre mode présent dans tous les jeux de baston, le mode compétition. Dans ce dernier vous affronterez vos adversaires en 1vs1 pour gagner des points. Plus vous aurez de victoires et plus vous gagnerez des points et affronterez des adversaires forts. Peu importe le personnage que vous choisissez pour combattre, votre score est conservé. Le but final, devenir le meilleur combattant.

Passons maintenant au dernier mode qui est le flipper qui est je dois dire, assez fun mais pas facile à prendre en main, le résultat est original. Le but du jeu est d’envoyer des boules sur vos adversaires pour leur infliger des dégâts. L’affrontement se passe en 1vs1. Il vous faudra un peu d’entrainement et de la réussite pour maîtriser ce mode.

Lastfight dispose aussi d’une partie « collection » où l’on peut acquérir différentes images tout au long de l’aventure.

Avant de passer au gameplay, un point sur le multijoueur qui n’est pas présent sur le jeu. Cela aurait rajouté du challenge en versus et surtout en compétition si on avait pu affronter d’autres joueurs.

Un point maintenant sur le Gameplay, celui-ci est correct mais aurait mérité un peu plus d’approfondissement. La prise en main du jeu est assez simple et un habitué de ce genre de jeu sera très à l’aise. Les coups et combos dans le combat entre les deux personnages ne sont pas révolutionnaires, mais le tout reste tout de même dynamique, surtout avec le dash. Les objets que l’on peut balancer sur son adversaire et les power-up présents dans l’arène apportent beaucoup de fun dans les affrontements, surtout que ces deux derniers éléments peuvent retourner totalement l’issue du combat. On notera aussi un certain manque d’équilibrage entre les 10 personnages disponibles, je pense notamment à Spice la vegan qui peut poser des pièges sur le terrain, ce qui la rend assez cheatée.

Au niveau des graphismes, le jeu reste très fidèle à la BD autant dans la patte que dans les couleurs. Le style cartoon correspond bien à cette catégorie de titre où le fun dans les combats est présent. Le tout reste propre et très cohérent.

Même constat sur les musiques, autant dans les menus que dans les affrontements, elles sont très typé électro rétro (années 80) et sont entrainantes. Elles contribuent à donner du rythme au jeu et chaque arène a sa propre musique.

Lastfight est un jeu tout juste correct qui souffre de nombreux défauts, comme le manque de contenu, surtout dans le mode histoire, et un multijoueur non implanté sur cette version Switch. Heureusement que le coop local est présent, mais le Gameplay manquant de profondeur, on se retrouve vite à tourner en rond dans les arènes pour attraper les power-up. De plus, un didacticiel in game aurait été le bienvenu. C’est dommage car la direction artistique et les compositions musicales sont vraiment de bonne qualité. Au regard du tarif de la version Nintendo Switch et du contenu proposé dans le jeu, il est certainement préférable pour ceux qui le peuvent de prendre une version dématérialisée sur une plateforme proposant un prix moins élevé et plus en adéquation avec la durée de vie du titre.

Test réalisé par Didjock sur une version offerte par Just for Games

Merci à eux !

%d blogueurs aiment cette page :