Neverwinter Nights Enhanced Edition – Le test sur Playstation 4

Catégories : RPG

Plateformes : PS4, Xbox One, Switch

PEGI : 16

Langue : Français, Anglais

Taille : 5,19 MB

Date de publication : 03/12/2019

  Développeur : Beamdog

Éditeur : Skybound Games

Disponible en téléchargement et en boîte

 

Neverwinter Nights, un nom qui ne parle pas tellement à la majorité des joueurs et pourtant… Il n’est autre que l’un des dignes successeurs de Baldur’s Gate (il est tout simplement développé par les mêmes personnes), jeu de rôle ambitieux misant sur une narration soignée comme savait si bien le faire BioWare, il tentera d’innover, non sans un certain succès, en injectant une composante multijoueur avant l’heure. Un meneur de jeu guidant l’aventure accompagné de ses acolytes contrôlés par d’autres joueurs. Mais aujourd’hui que reste t-il de ce titre ? Peut-il être encore pertinent et intéressant pour les nouveaux venus ?

&

Le contenu est pour le moins correct pour un RPG, comptez 40h pour le terminer complètement. Coté scénario, BioWare oblige, c’est réussi, les quêtes sont nombreuses, assez inégales, mais au moins il y a de quoi faire. Il est à noter que le mode multijoueur est fonctionnel sur PS4.

La maniabilité, bien pensée, est plutôt agréable, cela dit la navigation dans les menus se fait de manière très heurtée et il en ressort un certain inconfort. On ressent rapidement que le gameplay à été imaginé pour le combo clavier/souris et là, clairement, parcourir les Royaumes oubliés sera une véritable pénitence.

Si Baldur’s Gate s’en sort encore plutôt bien visuellement, ce n’est malheureusement pas le cas de NN, en effet, la 3D utilisée est à présent fortement désuète et disgracieuse. Le Remaster de cette édition n’y changera rien. Les cinématiques sont de piètre qualité et la taille du texte n’est pas vraiment ajustable, du moins pas aussi précisément que dans le remaster de BG. Notez que les textes sont disponibles en français.

Sorti après Baldur’s Gate I & II (testés récemment par mes soins) Neverwinter Nights à paradoxalement beaucoup moins bien vieilli, ses mécaniques paraissent aujourd’hui préhistoriques et caduques. Le confort de jeu n’est pas là, et les crashs bien trop fréquents entameront d’autant plus votre plaisir de jeu. Sans compter que niveau tarif, le terme excessif serait pour le moins léger, à quasiment le prix d’un AAA, NN est typiquement le genre de titre qu’il vaut mieux laisser en sécurité dans son esprit et pour lequel il est trop tard pour un second run.

Test réalisé par Shepard sur une version offerte par Just For games

Merci à eux !

%d blogueurs aiment cette page :