Zombie Army 4 : Dead War – Le test sur Playstation 4

Catégories : TPS, Horreur, Coop

Plateformes : PS4, Xbox One, PC

PEGI : 18

Langues : Audio : anglais ; sous-titres : Français, Italien, Allemand, Espagnol, Portugais, Russe, Polonais, Chinois, Japonais, Coréen

Taille : 22.8 GO

Date de publication : 04/02/2020

  Développeur : Rebellion Developments

Éditeur : SoldOut

Disponible en téléchargement

Ou en boîte

 

Dernier (mort)né du studio Rebellion, Zombie Army 4 : Dead War, est la suite directe de la trilogie sortie en 2015. Au programme, boucherie, viscères, croix gammées et autres joyeusetés. La recette ne change pas vraiment, on est donc en droit de se demander si le studio a su y intégrer les ingrédients suffisants pour la relever. D’autant que les précédents épisodes, bien que techniquement solides, se révélaient vite indigestes, la faute à une répétitivité exacerbée. Ce Zombie Army sera t-il l’épisode de trop ou celui du renouveau ? C’est ce que nous allons découvrir en arpentant des chutes de sang.

&

Fraîchement débarqué en Italie après avoir choisi entre un des 5 personnages proposés, pas moins de 9 missions (chacune composée de 3 à 4 chapitres) vous attendront pour vous gaver non pas de spaghettis mais d’entrailles de zombie.

Parce que tuer des zombies en solo n’est pas très rigolo, on lui préférera son mode multi. Toutefois attention, n’espérez pas jouer avec votre coloc’ ou avec votre moitié, une fois n’est pas coutume, le titre n’offre pas de coop local.

Une fois que vous aurez déniché vos compagnons de route (de 1 à 3 soldats de plus), vous voilà prêt à configurer votre partie, et c’est là que ça devient intéressant. Les paramètres sont variés et offrent diverses possibilités, tout d’abord le mode de jeu (Campagne, Horde ou Événement Hebdomadaire).

En mode campagne, vous pourrez sélectionner la mission et le chapitre voulu, ce qui s’avérera utile puisqu’il n’y a pas de touche ‘continuer’ en coop’, il faudra donc vous souvenir de votre progression. En plus des 3 niveaux de difficulté proposés, vous pourrez également choisir le nombre d’ennemis que vous aurez à affronter.

Le mode Horde consiste tout simplement à vous frotter à des vagues de zombies, de plus en plus affamés, du grand classique en somme, nous ne nous y sommes pas attardés, toutefois dans un soucis de briser la monotonie toutes les 3-4 vagues on débloque un nouveau morceau de map permettant de ne pas se sentir trop à l’étroit.

En ce qui concerne les événements hebdomadaires, tous les mardis un nouveau défi vous sera lancé permettant de débloquer des récompenses, pour ce faire il faudra effectuer une mission imposée qui disposera de règles propres (par ex : mode de difficulté Moyen, pas d’armes secondaires, munitions de fusil illimitées et plus grande probabilité de coups critiques). A noter qu’un premier Season Pass sera proposé post lancement, il contiendra : 3 missions supplémentaires, 4 packs de personnages, 9 bundles d’armes, 5 packs de skin d’arme ainsi que 4 bundles de tenues de personnages. Son prix est inconnu pour le moment.

Afin d’affronter ces hordes démoniaques vous disposerez d’un arsenal composé de divers snipers, fusils à pompe, mitraillettes et pistolets. Chacun d’entre eux pourra être upgradé via des kits d’amélioration à obtenir en fouillant les différents niveaux et lors de certaines montées en rang de votre personnage. A ces armes viennent s’ajouter plusieurs outils de destruction, ramassés auprès de certains ennemis tels qu’un lance-flamme ou une scie circulaire. Vos avatars possèdent différents atouts, ces derniers vous faciliteront la tâche lors de votre périple en allongeant votre barre de vie ou en augmentant vos capacités en munition par exemple. Ces avantages peuvent être débloqués et ensuite améliorés en effectuant des actions spécifiques qui leurs sont liées, ce qui les renforcera (3 paliers pour chaque atout). En atteignant certains rangs de personnage, vous pourrez également choisir entre 2 mods pour les objets consommables tels que les grenades ou les trousses de soin.

La prise en main est intuitive, en revanche l’enclenchement de certaines capacités spéciales manque de clarté. Le feeling des armes est plutôt convaincant, cependant il est regrettable que le level design ne soit pas vraiment adapté à notre arme principale (qui est le fusil de précision). En effet les environnements sont souvent étriqués, ce qui favorise bien plus les combats rapprochés. Une kill-cam est présente mais étant donné qu’elle ne se déclenche qu’avec le Sniper, qui plus est en visée à la lunette, vous n’en profiterez que rarement.

En plus des objectifs principaux, vous pourrez effectuer différentes activités annexes telles que la recherche de collectibles (documents, pages de BD, kits d’amélioration et mains de zombie), ainsi que des actions héroïques et des défis propres à chaque chapitre.

Coté visuel, certes les textures ne sont pas exceptionnelles mais les effets de lumières particulièrement soignés donnent un rendu final assez réussi. Les décors sont suffisamment variés pour nous immerger à chaque mission et on apprécie la présence de détails (comme l’impact des balles sur les murs). Néanmoins après quelques heures de jeu, certains éléments redondants sautent aux yeux (comme un certain requin géant). Heureusement, la fin en apothéose vous emmènera dans un environnement inattendu qui ne manquera pas de brûlant. Au niveau sonore, le bruitage des armes est de bonne qualité, mais là où la réussite est la plus grande, c’est en ce qui concerne la bande originale, elle rappellera aisément les films d’exploitation de la grande époque ou plus récemment celle de Planet Terror (un film de zombies lui aussi).

Zombie Army 4 : Dead War est dans la continuité des précédents volets, ce qu’il fait, il le fait bien. Mais on attendait un peu plus de lui, car bien qu’efficace, la licence Zombie Army souffrait d’une répétitivité assez marquée, et le moins que l’on puisse dire, c’est que ce n’est pas cet épisode qui changera la donne. A côté de ça, force est de reconnaître qu’un effort a été fait au niveau graphique, mais c’est un peu court, surtout pour pouvoir justifier son tarif. En matière de durée de vie, vous ne serez cependant pas en reste, il vous faudra compter une bonne dizaine d’heures pour venir à bout du scénario. 

Toutefois nous vous déconseillons de le parcourir en solo car bien que fournie, la trame principale n’est guère passionnante. Si vous avez des amis ou que vous êtes un zombie (et que vous avez donc l’éternité devant vous) lancez vous, autrement d’autres titres lui voleront sûrement la vedette, même en cette période de disette.

Test réalisé par Absynthix en collaboration avec Shepard sur une version fournie par l’éditeur.

Merci à eux !

%d blogueurs aiment cette page :