Jumping Joe! & Friends – Le test sur Nintendo Switch

Catégories : Arcade, Fête, Plateforme

Langue : Anglais

Taille : 217,06 MB

Date de publication : 01/06/2018

  Développeur : Vixa Games

Éditeur : Qubic Games

Prix : 4,99€ en téléchargement

Monter toujours plus haut ! Jumping Joe ! & Friends est la parfaite version améliorée de Doodle Jump. Au revoir l’extra-terrestre vert assez étrange, et bonjour les nombreux personnages tous plus originaux les uns que les autres ! Loin des scénarios prise-de-tête et complexes, dans JJ&F, nous devons juste éviter la lave et ennemis qui pourraient empêcher notre réussite. Notre petit personnage a sûrement eu de nombreux rêves lors de son enfance, pour comprendre qu’il était fait pour devenir le plus grand Jumper de l’univers !

Malheureusement pour notre héros, sa réussite va dépendre des réflexes et de la rapidité du joueur qui l’incarne… Le gameplay du titre peut sembler tout à fait simple au premier abord : Il suffit de sauter de plateforme en plateforme pour monter le plus haut possible. Les plateformes peuvent être à notre gauche ou à notre droite, et là, c’est le drame… Tentez de sauter à gauche si vous n’avez qu’une plateforme à droite, et c’est la mort assurée (et un peu de rage également, mais ça on s’abstiendra de le signaler). Et hop, on recommence depuis le début ! Facile me direz-vous ? Ajoutez à cela de nombreux obstacles au fur et à mesure de votre course et vous comprendrez la difficulté de ce jeu. Chauve-souris, plateformes dentées, dragons, canons seront là pour vous barrer la route. Alors oui, il suffirait sûrement d’aller moins vite et prendre son temps pour passer de plateforme en plateforme, mais ce n’est sans compter sur la lave qui vous engloutira si elle juge que vous allez trop lentement.

Bien évidemment, l’ensemble des éléments du jeu ne sont pas là pour vous barrer la route. Il est possible de ramasser certains objets pour obtenir différents bonus comme : La fusée (qui nous monte 50 plateformes plus loin), la casquette (synonyme de vie dans le jeu) ou encore la bombe (qui détruit tous les obstacles d’un périmètre défini).

Après avoir sué corps et âme pour faire un score correct, on se rend bien vite compte que l’enjeu ne réside pas seulement dans le score, mais également dans la récolte de cristaux qui permettront par la suite de débloquer de nouveaux personnages, ainsi que de nouveaux modes. Le mode principal « Arcade » consiste à faire le meilleur score, tandis que le mode « Race » met en avant le temps. Vous trouviez déjà difficile d’aller vite sans se louper dans le mode Arcade, attendez de tester le mode Race… En effet, dans celui-ci, il y a un nouveau palier toutes les 50 plateformes. Le but étant de battre son propre précédent record. Sauf qu’à chaque recommencement, l’ancien record est indiqué, afin que l’on sache si l’on fait mieux ou moins bien. Rien de tel qu’un peu de pression pour nous faire accélérer et faire n’importe quoi. Encore plus rageant que le mode de base, celui-ci est, par-dessus le marché, plus compliqué à obtenir. Il y a deux options : Faire un score de 300 en 60 secondes ou obtenir 5000 cristaux. Dans les deux cas, c’est long. Surtout quand on essaie tant bien que mal de réussir en moins d’une minute et qu’on se retrouve à avoir atteint le score tant convoité en 60,14 secondes… Ce jeu n’a pas de pitié.

Et pour ceux qui auraient encore de la motivation à revendre, en faisant un score de 600 (ou en dépensant encore 5000 cristaux), on peut accéder au mode Hero. Autant vous dire qu’il est fortement déconseillé aux gens nerveux et vous mettra dans un état de rage intense.

Pour ceux qui voudraient jouer entre amis, le principal ajout de cette version par rapport à la version Android, c’est un mode multijoueur. On détache les joycon et go pour des parties de folie ! De plus, le nombre de personnages différents est assez impressionnant et permet de correspondre aux goûts de tout type de joueur.

Dernier point essentiel de ce jeu : Les différents personnages du mode Arcade. Au début du jeu, on commence avec Joe, personnage emblématique de la série. Mais par la suite, on peut débloquer de nouveaux personnages avec différents pouvoirs comme : Rocket Bird : « Avoir le même effet que la fusée au démarrage » ; Berserker : « Avoir un mode enragé qui nous immunise des ennemis quand il est chargé » ; Golden Pig : « Gagner le double de cristaux » (bien utile pour farmer et gagner de nouveaux persos plus rapidement) etc… C’est, au total, 8 jumpers différents pour cet unique mode. Autant dire qu’on a ici un jeu assez complet pour ce qu’on en attend, qui saura rendre accro bon nombre de joueurs.

Simples et accrocheurs, les graphismes sont efficaces. Bien que ce ne soit, techniquement parlant, pas exceptionnel, les couleurs sont multiples et variées (puisque le décor change toutes les 50 plateformes) et permettent un confort de jeu optimal. On finit par ne plus avoir besoin de regarder son score pour savoir où on en est et c’est typiquement ce qu’on attend de ce genre de jeu. Les personnages sont, de leur côté, très bien réalisés et apportent un aspect enfantin au jeu, qui saura ravir les plus jeunes. Pour ce qui est de la bande-son, il n’y a pas grand chose à dire de ce côté, elle est assez banale, même si la musique principale du jeu colle parfaitement à l’ambiance voulue du titre : elle devient insupportable à mesure que le jeu devient rageant.

Jumping Joe & Friends ne sera pas le jeu de l’année. Il reste cependant un très bon jeu pour s’occuper durant pas mal d’heures mais également profiter avec ses amis et ce, à durée illimitée. le concept est simple, efficace et adapté à tout type de joueur. Un univers très mignon qui n’en devient que plus rageant.

Test réalisé par Niwo sur une version offerte par QubicGames

Merci à eux !

%d blogueurs aiment cette page :