Kerbal Space Program : Breaking Grounds – Le test sur Playstation 4

Catégories : Simulation

Plateformes : PS4, Xbox One, PC

PEGI : 3

Langues : Anglais

Taille de l’extension : 1,05 MB

Date de publication : 05/12/2019

  Développeur : Squad

Éditeur : Take Two Interactive

Disponible en téléchargement

 

Bienvenue dans l’univers de «  Kerbal Space Program Enhanced Edition »! Vous apprendrez avec ce jeu à gérer votre propre site aérospatial sur Kerbin (équivalent de la terre). Pour cela vous serez accompagnés des habitants de cette planète, les très mignons petits Kerbals. Vous créerez votre propre fusée, l’enverrez en orbite en mission et essaierez de la faire revenir en une seule pièce.

Kerbal se démarque par son ambiance, vous retrouverez quelques touches d’humour, en partie par la présence de ces habitants très funs et un peu fous. A la façon des Sims, des phrases amusantes apparaitront pendant les temps de chargement.

Le contenu, quant à lui, est très riche et particulièrement destiné aux joueurs qui aiment la science et l’exploration spatiale. L’extension Breaking Grounds propose de nouveaux objectifs lorsque nos Kerbals atteignent un corps céleste disposant de particularités de surface, via l’intégration des pièces robotisées et de nouveaux projets scientifiques.

On se délectera de parfois malmener nos Kerbals, surtout dans le cas d’un atterrissage raté, et il y en aura.

&

Nous arrivons dans la partie qui est la plus importante et qui pêche énormément ici.

Il faut noter tout d’abord que cette version est entièrement en anglais. Même si vous êtes à l’aise avec cette langue, tous les termes scientifiques vous donneront bien vite mal au crâne. Petit conseil, armez vous d’un bon dictionnaire!

Concernant la difficulté, il vous sera impossible de passer outre les didacticiels. Les commandes sont tellement complexes et peu ergonomiques, que commencer un scénario directement ne vous apportera qu’un gros mélange de frustration et de rage.

Mais pour cela, encore faut-il qu’ils fonctionnent. Ce n’est pas le cas du troisième didacticiel. Pour une version finale du jeu, qui plus est sorti depuis 2018, je trouve cela extrêmement dommage.

Une fois arrivé dans un didacticiel utilisable, vous recevrez des instructions écrites (en anglais donc) et uniquement écrites. Pas d’objets en surbrillance ou de places dite « fantôme » pour installer vos premiers éléments de fusée, sincèrement c’est à s’arracher les cheveux parfois.

Nous avons ici une preuve que le portage vers une console est loin d’être simple et peut être carrément loupé, comme c’est le cas ici. J’ai eu personnellement beaucoup de mal à ne pas lancer la manette à travers la pièce car je n’arrivais pas à faire ce que je voulais.

Plusieurs scénarios assez variés sont disponibles, mais il vous faudra beaucoup de courage pour les accomplir.

Du point de vue des graphismes, la qualité est là sans trop en abuser. Ce n’est pas le point fort de ce titre. C’est propre, mais ce n’est pas excentrique, plus sobre que ce qu’on aurait attendu en voyant les personnages, mais le choix d’un certain réalisme est judicieux quand on se veut à teneur scientifique.

Même constat vis à vis de l’ambiance sonore. Quelques petits efforts sont rajoutés ici et là pour rendre l’ensemble vivant. Par exemple concernant l’entrée en orbite, tous les sons sont atténués quand on est dans l’espace. Et des petits oiseaux chantent quand l’on se trouve dans la vue d’ensemble de la base spatiale.

Avec autant de soucis dans l’accessibilité, que ce soit au niveau de la langue et de l’ergonomie du gameplay, j’ai failli lancer plusieurs fois des alertes enlèvement pour retrouver le fun.

Sur Playstation 4, le titre est quasiment injouable, pour le prix auquel est affiché le jeu de base, cela fait très mal. C’est vraiment dommage, car le contenu de  » Kerbal Space Program Enhanced Edition » et de l’extension Breaking Grounds est loin d’être négligeable. S’ils arrivent à passer outre ces problèmes, ce titre et ce deuxième DLC seront apprécié des amateurs du genre qui le découvriraient aujourd’hui. L’extension satisfera également ceux qui ont déjà expérimenté l’opus original et qui attendaient de la nouveauté avant la sortie prochaine du deuxième opus, mais je le déconseille au grand public.

Test réalisé par Lynaua sur une version offerte par l’Editeur.

Merci à eux !

%d blogueurs aiment cette page :