Le test du Monopoly Fortnite

Catégorie : Jeu de plateau

Age : 13+

Nombre de joueurs : de 2 à 7

Date de sortie : 12/2018

  Fabricant : Hasbro Gaming

Licence officielle Fortnite

Prix public conseillé : 24,99€

Exemple de revendeur : FNAC

 

Une association qui peut surprendre

A moins que vous ne viviez dans une grotte, vous avez forcément entendu parler de Fortnite, ce jeu-vidéo qui met en avant le Battle Royale. Le BR, pour les intimes, consiste à mettre en concurrence un grand nombre de joueurs dont le but sera d’éliminer tous ses adversaires. Il ne doit en rester qu’un, qui sera donc déclaré vainqueur, c’est ce qu’on appelle « faire un Top 1 ».

Comme vous ne vivez ni dans une grotte, ni aux tréfonds de l’Alaska, vous connaissez certainement aussi le Monopoly. Sachez que maîtriser l’art de l’achat de propriétés et autres rues tel que vous pourriez le pratiquer dans la version classique, ne vous sera d’aucune utilité. Je viens de mettre fin à vos rêves de gloire Monopolyesques.

On peut clairement dire que le nom de Monopoly n’est ici qu’un prétexte, puis-ce-que le seul point commun entre sa version classique et celle que nous testons aujourd’hui se nomme « case départ ». Et encore, celle-ci ne vous servira pas à débuter la partie : tel un joueur Fortnite, vous serez largué où bon vous semble sur le plateau de jeu.

Monopoly ou Fortnite, faut-il choisir ?

J’admets avoir un peu grossi le trait, on retrouve tout de même l’essence du bon vieux Monopoly. Tout d’abord, vous pouvez devenir propriétaire des cases sur lesquelles le hasard du dé va vous mener, mais elles vous sont cédées gratuitement. Oui, gratos. Si un adversaire tombe sur votre case, bim, il a des points de vie en moins (PV). Et oui, vous disposez de 15 PV -maximum-, celui qui les a tous perdus fait un splendide game over (est la victime d’une atroce élimination / a perdu la partie pour les non initiés) et il devra abandonner ses possessions sur sa case, pour l’immense joie des concurrents encore en lice qui pourront se les approprier. Il est possible de récupérer quelques PV de différentes manières (dé d’action, cases feu de camp, coffre). Ensuite, il y a les éternelles cartes à piocher. Elles ont différents effets, comme les cartes « tempête » qui sont accordées au joueur qui passe par la case départ et qui lui permettent d’infliger des dégâts à un concurrent. Quant à elles, les cartes chance laissent place à celles qui offrent divers objets.

A l’instar du Monopoly Mario Kart, le modèle Fortnite dispose également d’un dé d’action qui est lancé par chaque concurrent et à chaque tour. Vous pouvez ainsi obtenir une bombe Boogie permettant de démolir les murs, avec pour effet collatéral d’ôter un Point de Vie à vos adversaires. Bandages rapporte 2 PV, tandis que Viseur peut sniper un concurrent se situant aux alentours (du verbe sniper, totalement inventé, pour une définition complète veuillez vous adresser aux générations adaptées). Enfin, Muraille permet de placer une fortification dont vous comprendrez l’intérêt en temps voulu.

Voilà, vous savez tout. Ou presque, je m’en voudrais de vous gâcher totalement le plaisir de la découverte. Retenez simplement que cette version réussit, comme son prédécesseur Mario Kart l’a fait avant lui, a vous embarquer dans l’atmosphère spécifique du jeu-vidéo Fortnite, tout en proposant un jeu de société à part entière, qui saura satisfaire les aficionados de la licence comme les noobs en la matière (là encore, cf les jeunes générations pour la traduction de ce mot). Étant même réfractaire à la licence Fortnite en général, je n’en ai pas moins apprécié cette version atypique du Monopoly, pour vous dire à quel point elle est convaincante et ouverte à tous.

Une belle réussite.

Test réalisé par Midnailah sur une version offerte par Hasbro et Warning Up.

Merci !

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

%d blogueurs aiment cette page :