Saints Row : The Third Remastered – Le test sur PC

Saints Row : The Third Remastered

Catégories : Action

Plateformes : PC, PS4, Xbox One

PEGI : 18

Langues : Voix : Anglais / Sous-titre : Français, Anglais, Italien, Allemand, Espagnol, Russe, Polonais, Japonais, Coréen

Taille : 46,6 MB (pour la version PC)

Date de publication : 22/05/2020

  Développeur : Volition

Éditeur : Deep Silver

Disponible en téléchargement  et  en version physique

 

Après avoir porté Saints Row IV : Re-Elected sur Switch en mars dernier, Deep Silver revient en ce milieu d’année avec un remaster de Saints Row : The Third. Enormément de modifications visuelles ont été apportées sur ce troisième opus de la saga. Au total ce sont plus de 3600 assets qui ont subi des upgrades visuels. Je reviendrai plus en détail sur les diverses améliorations un peu plus loin dans ce test.

Pour commencer un point sur l’histoire. Le jeu commence par un texte défilant comme lors de l’introduction des films de la série « Star Wars » et nous résume en quelques phrases l’ascension au pouvoir des Saints. Au début de l’aventure le gang des Saints est bien plus qu’un simple gang de rue. Les principaux meneurs sont devenus des stars et diversifient leurs activités : tournages de clips et de pubs pour des boissons à leur effigie, lancement d’une ligne de vêtements, etc…

Évidement toute cette popularité et tout cet argent attire le regard et la convoitise des autres gangs de la ville. Ces derniers veulent aussi leur part du gâteau. Steelport va être le témoin de la guerre entre les Saints et le Syndicat qui est une union de trois gangs (les Étoiles du matin, les Luchadores et les Deckers).

&

Saints Row : The Third Remastered ne déroge pas à la principale règle des remasters, vous trouverez le jeu dans sa version la plus complète. Ce n’est pas moins d’une trentaine de DLC que vous trouverez en plus de la proposition de base.

Le jeu est assez conséquent, comptez une quinzaine d’heures pour finir le scénario principal et autant pour finir le jeu à 100%. La quête principale vous entrainera dans la guerre contre le Syndicat et aussi le STAG – la force de police d’élite de Steelport (que vous débloquerez vers le milieu de l’histoire) -. Dans cette même quête vous affronterez vos ennemis mais vous ferez aussi la rencontre de personnages qui se joindront à votre gang pour vous aider. Les quêtes secondaires sont divisées en deux parties. La première partie est une sorte de tutoriel scénarisé pour vous apprendre les différentes activités de The Third Remastered. La seconde partie vous impliquera dans des histoires totalement loufoques.

Comme expliqué quelques lignes plus haut, des dizaines d’activités sont disséminées sur la carte. Parmi ces activités vous trouverez Apocalypse Genki, Chaos tank, Sexy Kitten Yarngasm, Fraude à l’assurance, Mac à dames et encore bien d’autres. Chaque activité dispose de trois niveaux de difficulté (facile, moyenne et difficile). Sont également proposées des activités annexes comme le vol de voitures et aussi les missions d’assassinat.

Des collectibles seront aussi à collectionner comme les photographes et les poupées gonflables.

Outre l’argent gagné dans les quêtes, vous devrez aussi faire l’acquisition de plusieurs bâtiments pour augmenter votre compte en banque. Être propriétaire des entreprises, d’une boutique de vêtements, d’armes, salon de tatouage, etc…) vous fera gagner de l’argent toutes les heures.

Cet argent vous aidera pour acheter des munitions, des tenues pour votre personnage, customiser vos véhicules mais surtout pour augmenter vos capacités. Ces dernières vous permettront d’être plus puissant, d’avoir une arme dans chaque main, de courir plus longtemps, avoir plus de vie, etc… Vous aurez des dizaines et des dizaines de capacités à améliorer pour rendre votre aventure plus facile au fur et à mesure que la difficulté s’accentuera.

La zone de jeu est moyennement grande. La totalité du scénario se déroule sur l’île de Steelport. Cette ville se compose de quatre quartiers : Downtown Steelport au centre, New Colvin dans l’Est, Stanfield dans le nord-ouest et Carver Island dans le sud-ouest, plus la Magarac Island, une île en forme d’étoile avec une immense statue d’un métallurgiste.

La customisation dans cet opus est monstrueuse, que ce soit votre personnage, vos vêtements et vos véhicules, vous aurez la possibilité de rendre votre aventure unique. Déjà que le jeu de base est fourni en terme d’items personnalisables, mais avec le DLC, le choix en encore plus étoffé.

Pour vous aider dans votre lutte contre les autres gangs de la ville tout un arsenal sera à votre disposition. Ça va du 9mm au missile guidé par satellite en passant par le fusil d’assaut ou encore le lance-roquette.

Le jeu intègre une multitude de succès comme le nombre de voitures détruites, la distance totale parcourue par le joueur, le nombre de tirs dans la tête, terminer toutes les activités et bien d’autres encore…

Pour ce qui est du gameplay, il se déroule entièrement à la troisième personne. Après nous restons dans un jeu d’action classique même si une phase d’exploration vous sera demandée pour chercher et obtenir les collectibles et finir le jeu à 100%. The Third Remastered est très orienté arcade que ce soit dans l’utilisation des armes que dans la conduite des véhicules. Le choix de l’arcade est très cohérent car le jeu se veut très fun et complétement déjanté. Si vous avez une manette, je vous conseille ce type de contrôleur pour la majeure partie du jeu. Il n’y a que quelques phases de tir en poursuite que ce soit en hélico ou en voiture où j’ai repris la souris pour viser.

C’est dans cette partie que le remaster prend tout son sens car effectivement, les seules améliorations apportées sont toutes visuelles et sonores. Il est très beau et pour l’avoir testé en full ultra au niveau des graphismes, les développeurs ont bien travaillé sur les graphismes et surtout sur les effets de lumière. Les joueurs qui disposent d’écran 4K et HDR pourront désormais activer ces deux options. Le nouveau système d’anti-aliasing fonctionne très bien. Vous aurez à votre disposition tout un tas d’options pour peaufiner les graphismes de votre jeu. Je précise qu’en 1080p et graphismes en full ultra, une machine modeste fera très bien tourner le jeu.

Pour rentrer un peu plus dans les détails,  ce sont 2364 assets d’environnements retouchés, 616 assets sur les personnages, 185 sur les véhicules et 51 sur les armes. Ce qui représente quand même un travail considérable, sans compter toutes les options graphiques programmables expliquées un peu plus haut dans cette section.

Petit bémol sur quelques bugs graphiques déjà présents sur la version originale et non corrigés sur ce remaster. Idem pour quelques sous-titres manquants qui auraient pu être rajoutés.

Côté sonore c’est la même chose, beaucoup d’assets sont passés au relooking, 395 pour être précis. On peut noter que le son des armes à feu est beaucoup plus propre et réaliste. La même remarque peut s’appliquer également pour les tirs de rocket avec le char d’assaut. Pour vous accompagner dans votre aventure huit stations de radio sont disponibles, allant de la musique classique au Metal en passant par des hits des années 80 / 90 ou encore du Reggaeton et du Rap.

Saints Row : The Third soufflera dans quelques semaines sa neuvième bougie et pour rafraîchir le tout, Deep Silver nous propose une version remise au goût du jour, autant sur le visuel que sur le son. L’histoire quant à elle reste inchangée tout comme le fun du jeu. Ce dernier vous occupera une petite trentaine d’heures pour le finir à 100%. On notera quand même quelques bugs graphiques et des manquements de sous-titre qui auraient pu être corrigés. Cela dit, si vous possédez déjà l’original, le prix du jeu est un peu élevé juste pour ces améliorations, mais si vous n’avez jamais joué à Saints Row : The Third et que votre PC peut supporter ce remastered, foncez !

 

7,5/10

Test réalisé par Didjock, merci à Deep Silver et Koch Media pour la copie fournie.

%d blogueurs aiment cette page :