SQUIDS ODYSSEY – Le test sur Nintendo Switch

Catégories : Aventure, RPG, Stratégie

Taille : 353,37 MB

Date de publication : 05/07/2018

Développeur : The Game Bakers

Éditeur : The Game Bakers

Prix : 14,99€ en téléchargement

 

 

 

Mais pourquoi le refrain « il y a le ciel, le soleil et la mer » me vient à l’esprit ? Serait-ce dû aux couleurs chatoyantes des images, à cet océan d’un bleu qui inspire les vacances sous les tropiques ? Une fois le jeu lancé sur la Switch, il ne faudra pas plus de quelques niveaux pour s’apercevoir que dans Squids Odyssey, impossible de buller sur la plage les doigts de pied en éventail. Adieu farniente, bonjour stratégie, anticipation et réflexion.

Après une édition sur IOS et un passage sur PC, Mac et Android, le titre et sa suite ont été portés exclusivement sur les plateformes de Nintendo (3DS et Wii U), son arrivée sur nos Switch est donc une évidence.

Nous débutons l’aventure avec un groupe de 3 calamars qui font face au plus terrible des fléaux : une marée noire corrompt la faune marine, à nous les attaques de crevettes, crabes et autres bestioles rendues agressives par cette substance visqueuse. Il va falloir faire le ménage.

 

 

Éliminer les petites bêtes corrompues, ok, mais comment ? Et bien à grand renfort de coups de tête, il suffit d’armer votre calamar en tirant sur ses tentacules, diriger sa bouille vers l’objectif et appuyer sur A pour le propulser.

Mais ne croyez pas vous en tirer à si bon compte. Si vous êtes doué au billard, vous allez aimer les sensations de jeu, dans le cas contraire il vous faudra faire preuve de zénitude. En effet, vos squids rebondissent sur les obstacles, ils peuvent percuter leurs alliés, donner de l’effet à leur trajectoire et comble de l’horreur, tomber hors de la zone de combat.

Sous ses airs tranquille et mignon, Squids Odyssey cache un (quasi) tactical-RPG au tour par tour plutôt corsé, dans lequel le moindre mauvais calcul sera punitif. Vos alliés et vous aurez un certain nombre de coups à jouer dépendant de la quantité de points d’action dont chacun dispose, puis ce sera au tour de vos ennemis. Il vous faudra être très attentif afin d’éviter les pièges ou les erreurs de trajectoire qui pourront vous être fatals.

La stratégie se mettra également en œuvre dans le choix de vos personnages. Le trio de départ se verra agrémenté de nouveaux calamars aux personnalités bien trempées, mais surtout aux compétences spécifiques qui seront à utiliser en fonction des missions à accomplir. Guérisseur, tireur, soldat et éclaireur sont les quatre classes des différents Squids, chacun des protagonistes fera partie de l’une d’entre elles.

Comme dans tout RPG qui se respecte, les incontournables items seront collectables dans les niveaux ou bien dans la boutique. En dehors des perles qui serviront de monnaie d’échange, les objets récupérés in game seront utilisés automatiquement et offriront divers bonus très intéressants (shuriken, protection, restauration de vie etc). Quant à lui, le fruit de vos emplettes sera stocké dans votre inventaire et vous pourrez l’utiliser à votre guise. Il comprendra des objets utiles au combat, mais aussi de l’équipement, à savoir 65 casques différents qui conviendront à vos personnages en fonction de leur classe et qui modifieront leurs stats. Particularité du titre, l’expérience ne s’obtient pas au combat, elle s’achète contre une quantité précise de perles. Elle va s’avérer rapidement indispensable si vous souhaitez avancer sans vous arracher les cheveux.

 

 

Squids Odyssey version Switch c’est plus de 90 niveaux répartis dans 4 mondes sous-marins, un mode pro avec des missions complètement repensées, un personnage supplémentaire. Certaines missions seront plus longues que d’autres et surtout plus coriaces, vous obligeant à recommencer bon nombre de fois avant de réussir et ainsi débloquer la suivante. Les 10 heures de jeu sont facilement dépassées, ce qui est plutôt conséquent pour le genre, d’autant plus que vous pouvez refaire chaque niveau afin de récolter plus d’objets et de perles, mais aussi pour tenter de récupérer toutes les étoiles cachées, ou encore réussir à boucler le niveau dans un nombre de tours donné.

Notez que Squids Odyssey est jouable en tactile, option très intéressante lors de vos sessions en nomade.

 

 

Les images parlent d’elles-même, le back-ground est plaisant, un régal pour les yeux. Le contraste entre la mignonnerie du style graphique et la difficulté se retrouve dans bon nombre de titres, comme quoi il ne suffit pas d’être dark et ténébreux pour annoncer un certain niveau de remue-méninges, au contraire. La modélisation des personnages est un peu en retrait par rapport aux  magnifiques décors, mais c’est compensé par la retranscription parfaite des caractéristiques de chacun dans son design.

L’ambiance sonore sait se faire discrète tout en étant présente, les musiques et la bande son restent agréables et non envahissantes, un très bon point d’après mes tympans. Le tout est parfaitement juste, que ce soit dans le premier épisode ou dans le 2ème avec ses sonorités typées Far West.

Le jeu est intégralement traduit en français, mais vous pouvez aussi choisir l’anglais, l’allemand, l’espagnol, l’italien ou le russe.

En résumé, c’est quasiment un sans faute, pour le bonheur de nos yeux et de nos oreilles.

 

Si vous ne connaissez pas Squids Odyssey, vous pouvez le découvrir sur Switch sans hésitation. Manier de l’octopode dans cet univers des plus plaisants est une expérience qui allie fun, réflexion et humour, en plus de proposer un gameplay addictif qui nécessitera une touche d’habileté et une pointe de stratégie. Pour ma part, les heures se sont enchaînées sans lassitude, pour de très bons moments de jeu, parfois teintés de frustration mais toujours prenants !

Test réalisé par Midnailah sur une version offerte par The Game Bakers

Merci à eux !

Un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

%d blogueurs aiment cette page :