Tetra’s Escape – Le test sur Playstation 4

 

Catégories : Plateforme, Aventure, Puzzle-game

Plateformes : Multiplateformes

Langue : Multilingues

Taille : 335,60 MB

Date de publication : 08/08/2018

  Développeur : ABX Games Studio

Éditeur : Ratalaika Games

Prix : 4,99 € sur le Playstation Store, sur Store Microsoft, sur l’eshop ou steam

 

Saviez-vous que quelque part, il existe un monde peuplé de blocks ?
On les appelle les « Tétras ». Des petits êtres cubiques de différentes couleurs et possédant une capacité spéciale : se changer en « tétromino », une figure géométrique composée de quatre carrés exactement comme celles que l’on retrouve dans une partie de Tetris.
Grâce à cela, ils peuvent construire diverses plateformes afin de mieux se déplacer.

Lorsqu’un jour surgit d’on ne sait où un portail dimensionnel aspirant tout sur son passage, y compris les Tétras. La tâche qui vous incombera, en tant que joueur, sera de les retrouver en sillonnant les différentes régions. J’ai pu partir à l’aventure dans ce jeu de plateforme sur playstation 4. Tout ce que l’on peut vous dire dans ce paragraphe, c’est de faire chauffer vos méninges, car il faudra faire preuve de réflexion pour mener à bien votre unique mission !

Dans Tetra’s Ecape, vous parcourez différents mondes composés de 8 stages.
Ces stages se présentent sous forme d’une plateforme dans laquelle vous contrôlez plusieurs Tétras que vous pouvez switcher quand vous le désirez. Ceux-ci se déplacent uniquement de case en case.
Le but est de franchir le portail avec un de vos personnages.

Pour y arriver, il faudra user de vos différentes transformations en tétromino, trouver la meilleure position possible ainsi que l’emplacement adéquat pour progresser sans problème. Me concernant, il m’est arrivé d’être bloqué sur un ou deux niveaux. Trouver la bonne combinaison n’est pas toujours évident. Notez que la tétramorphose dépend aussi de la couleur de votre block.
Selon sa teinte, un ou plusieurs tétromino vous seront proposés à l’exception du tétra gris.
N’ayez pas peur, vous apprendrez au fur à mesure l’art de de la transformation en progressant dans le jeu.

Le titre ne proposera qu’un mode solo avec pas moins de 6 mondes différents. Ces derniers sont composés de 8 stages. Si on fait rapidement le calcul, on totalisera 64 niveaux à relever ! Sacré défi ! Sans oublier que la difficulté est progressive, elle aussi. Attendez-vous à rester bloqué une dizaine de minutes (ou plus) sur un niveau qui peut être simple en apparence, mais capable de malmener votre esprit. Me concernant, j’ai trouvé la première moitié du jeu assez simple dans son ensemble.

Le vrai intérêt dans Tetra’s Escape est d’obtenir les trois étoiles ainsi qu’un trophée à la clef qui se cache à chaque endroit. Un beau challenge pour les complétionnistes comme moi. Au lieu de boucler le soft en à peine 2 heures, vous pourrez vous casser la tête bien plus longtemps, voilà qui est mieux.

Notre quête pour récupérer les Tétras nous fait traverser différentes atmosphères facilement identifiables grâce à une palette colorée, le tout dans un rendu en 3 dimensions. Ce dernier est parfois problématique lorsqu’il s’agit de vouloir anticiper les emboitements afin de constituer la plateforme qui nous mènera jusqu’au portail.
Levi Bond, le compositeur, propose 7 pistes dans un ton léger. L’esprit bon enfant qui règne évite l’agacement et permet de réfléchir en toute liberté, ouf !

Avec Tetra’s escape, résolvez les puzzles dans une aventure colorée où le mécanisme de gameplay s’inspire du célèbre jeu « Tetris ». Attention toutefois à ne pas vous laisser berner par la facilité déconcertante en début de partie : même si le jeu adopte un ton léger avec la mignonnnerie de son ambiance visuelle et auditive, votre faculté à raisonner sera mise à l’épreuve. Voilà un titre qui peut rassembler les (relativement) petits comme les grands !

 

Test réalisé par Serial_Gameur sur une version Playstation 4 offerte par Ratalaika Games

Merci à eux !

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

%d blogueurs aiment cette page :