Doraemon Story of Seasons – Le test sur Playstation 4

Catégories : Simulation de ferme/aventure

Plateformes : PC, SWITCH, PS4

PEGI : 3

Langues : Voix en japonais, textes en français

Taille : 795.8 MB

Date de publication : 04/09/2020 sur PS4

  Développeur : BROWNIES et MARVELOUS

Éditeur : BANDAI NAMCO ENTERTAINMENT

Disponible en téléchargement

 

Plantons le décor ensemble : votre journée a été harassante, le travail était exténuant et vos collègues particulièrement affligeants. Mais ne vous inquiétez pas, vous venez de rentrer chez vous et c’est le moment de vous détendre ! Préparez votre infusion, sautez dans votre grenouillère et vos chaussettes/chaussons pour démarrer votre expérience sur « Doraemon Story of Seasons ».

« Story of seasons » – des studios Brownies et Marvelous (Harvest Moon) – s’allie ici au manga et anime connu sous le nom de Doraemon. Créé en 1970 par Fujiko Fujio, pseudonyme qui cache en fait les deux artistes Hiroshi Fujimoto et Motoo Abiko, ce Shonen (type de manga ciblé sur les jeunes garçons) ne s’est pas particulièrement bien exporté en France malgré ses 100 millions de copies vendues dans le monde en 2015. Il est d’ailleurs très compliqué de pouvoir accéder aux épisodes de l’anime en français.

Doraemon est un chat robot bleu issu du futur, qui vient aider Nobi dans le but d’améliorer sa vie actuelle et future. Pour avancer dans cette quête, Doraemon sera accompagné de multiples gadgets qui devront rendre la vie de Nobi plus facile, si seulement ce petit garçon n’en abusait pas. Ceci est la trame principale des 1344 scénarios créés pour la série.

&

Avant tout, revenons sur le contexte du jeu. Shizuka, Suneo et le géant sont des personnages qui s’envoleront avec Nobi et Doraemon, après que Nobi ait planté une bien étrange graine pour son projet d’été. Après avoir fait l’amère expérience de ce voyage dans le temps et l’espace, la troupe arrive à Natura. Malheureusement aucun moyen de repartir n’est actuellement disponible car tous les gadgets se sont échappés de la poche de Doraemon lors de leur arrivée. Plutôt que d’attendre sans rien faire, autant se rendre utile. Une ferme vous sera confiée et c’est ici que votre aventure commence : Vous voilà devenu fermier.

Dans votre ferme, vous pourrez planter différents légumes ou fleurs selon le cycle des saisons. Vous pourrez également y élever du bétail. Toutes les ressources que vous produirez pourront être mises à la vente afin d’investir pour vous agrandir. Un registre est disponible à la mairie pour vous permettre de connaitre la balance de votre exploitation, et les produits vendus au global et par saison. Il est important de suivre attentivement le cycle des saisons car vos plantations faneront à chaque changement.

Allez les petits, il faut sortir prendre l’air!

Il faudra bien planifier le contenu de votre journée car les heures passent vite et vous n’avez pas une énergie illimitée. En effet il faudra surveiller votre jauge d’endurance car chaque action fatiguera Nobi. Cette jauge n’apparait pas à l’écran mais vous serez prévenu par votre personnage. Heureusement, Nobi est un professionnel des siestes, ce qui vous permettra de vous reposer entre deux arbres abattus, ou ponctuellement pour attendre l’ouverture des boutiques.

Ces dernières vous permettront d’acheter tout ce dont vous aurez besoin pour votre ferme, des graines, du fourrage, de meilleurs outils, de quoi manger ou cuisiner… Attention aux horaires et aux journées d’ouverture pour ne pas vous trouver devant une porte close. J’ai moi même hésité à les noter afin de ne pas être prise au dépourvu !

Une fois que vous vous êtes occupé de votre ferme, vous allez pouvoir vous atteler à votre deuxième activité favorite, c’est à dire l’exploration. Il ne faudra pas oublier évidemment que votre but est de repartir chez vous. La carte est vaste et vous permettra de mettre la main sur d’autres ressources que les produits fermiers, tels que des poissons, coquillages, insectes, plantes et fruits sauvages… Ces trouvailles vous permettront de mettre le pied à l’étrier au début de l’aventure car c’est de l’argent « facile ». Et qui sait ce qui peut se passer au détour d’un chemin.

Vous serez bien accompagné dans votre exploration !

Des scénettes se déclencheront parfois selon votre avancée, ces dialogues sont très importants pour l’histoire et si vous avez manqué certains d’entre eux, vous pourrez tout revoir grâce à la cabine des « si… » chez le maire. En effet, à part le contenu de ces dialogues, vous n’aurez pas d’autres indications pour avancer sur les différents sujets, il est donc préférable d’être attentif.

Votre expérience sera ponctuée d’évènements que vous pourrez consulter dans le calendrier. Vous pourrez faire des courses de chevaux, des concours de récolte, ainsi que des mini jeux comme le pète-pastèque ou le fusil à bouchon. Ces activités seront également l’occasion de rencontrer les villageois, qui seront un support non négligeable pour pouvoir retrouver les gadgets de Doraemon. N’hésitez pas à tous leur parler, et leur faire des cadeaux quand vous serez un peu plus proches d’eux. Il faudra veiller à s’adapter à leurs gouts. Ils vous feront aussi parfois des demandes d’échange, qui iront s’ajouter dans l’onglet quête de votre menu. Vous n’aurez donc pas besoin de solliciter votre mémoire pour ça.

Les villageois seront toujours très enthousiastes !

Dans ce titre, vous pourrez laisser libre cours à votre imagination car les possibilités de décoration intérieure et extérieure sont assez conséquentes et votre terrain de jeu est immense. Une grande variété de meubles est disponible chez le charpentier mais vous aurez besoin de ressources pour les produire. Ces ressources seront principalement issues de ce que vous pourrez récolter dans la nature. Il ne faudra pas les gâcher car elles sont précieuses et vous aurez besoin d’une quantité assez conséquente. Pour cela il faudra une pointe de patience et un peu de temps. Ce n’est pas un jeu dans lequel il faut se précipiter, je vous conseille de le savourer petit à petit. Par contre, petit bémol sur la façon de placer les meubles, qui n’est pas vraiment pratique et qui vous demandera un peu de réflexion (et parfois de la chance) pour qu’ils soient tous dans le bon sens.

La description des objets mérite le détour!

Ce titre étant pour petits et grands, il pourrait devenir un support d’échange pour les familles afin d’inculquer des notions importantes à vos enfants sur l’amitié, l’importance du travail, la logique et une certaine éthique. C’est également l’occasion de partager sa passion pour les jeux vidéo à sa progéniture.

Si vous voulez en savoir plus avant de vous décider, voici une vidéo contenant les deux premières heures de jeu : ICI

 

Quand vous mettrez pour la première fois les pieds à Natura, vous ne pourrez que fondre devant le choix artistique de ce titre. Du dessin pur et dur, c’est mignon, coloré, attractif et j’en passe. Ce titre est une vraie petite pépite visuelle. Les animations sont très bien réussies, tout cet univers est extrêmement attachant.

Nobi est fier de vous présenter sa première chambre !

La bande sonore, quant à elle, est composée de musiques douces et les personnages les plus importants ont leur propre thème musical. Je pense notamment au maire, qui créé cette petite sensation de malaise ressenti par Nobi en sa présence. Les effets sonores vont peut-être parfois vous paraitre redondants lors de travaux répétitifs mais vous vous y habituerez. Globalement cela passe très bien. Petit clin d’œil sur la musique de nuit qui a un effet relaxant voire un peu soporifique, si tant est que vous soyez un peu fatigué.

La licence Story of Seasons n’est plus à présenter. Vous ne serez pas déçu en devenant propriétaire de ce premier titre sur PS4. Le fait que vous ne connaissiez pas forcément l’univers Doraemon n’est pas un frein  à votre expérience et ne vous empêchera pas de passer un très bon moment. Vous serez par ailleurs émerveillé devant tant de mignonnerie. L’envie de revenir vers Nobi et ses amis se fera sentir, afin d’élucider le mystère et pouvoir les ramener chez eux. Patience, le récit avancera au rythme des saisons…

 

8.5/10

 

Test réalisé par Lynaua, merci à BANDAI NAMCO pour l’exemplaire fourni.

%d blogueurs aiment cette page :