Project A devient Valorant, Riot Games en profite au passage pour dévoiler son FPS tactique pensé pour concurrencer Counter Strike

Riot Games montre Valorant, FPS tactique compétitif en 5 versus 5, prévu pour pour l’été prochain dans le monde entier

Connu jusque-là sous le nom de code «Project A», Valorant est un jeu gratuit qui se caractérise par sa précision, ses enjeux, son gameplay et ses moments décisifs « qui récompensent les styles de jeu créatifs ». Valorant oppose deux équipes de cinq joueurs (un camp attaque pendant que l’autre défend) lors de parties en 13 manches gagnantes.

Dans Valorant, les joueurs vont pouvoir faire leur choix parmi un ensemble d’agents surnaturels venant d’endroits du monde réel, chacun étant doté de compétences uniques qui offrent des informations tactiques et du soutien stratégique pour complètement changer la façon d’approcher une situation donnée. Les compétences sont cependant conçues pour aider les joueurs à abattre leur cible, pas pour faire le travail à leur place.

Anna Donlon, la productrice exécutive de Valorant nous déclare la chose suivante :

«Tout au long du développement de Valorant, nous avons cherché à respecter les valeurs fondamentales des jeux de tir tactiques compétitifs : précision, efficacité et stratégie. En ajoutant des compétences uniques qui complètent l’utilisation des armes, nous pensons faire évoluer l’expérience que proposent traditionnellement les jeux de tir tactiques. Nous apportons quelque chose de neuf au genre et nous espérons que la sortie de Valorant marquera le début d’une longue aventure avec les amateurs de FPS tactiques du monde entier.»

Garantir la haute qualité des mécaniques de jeu et l’intégrité de la compétition étant l’une des tâches les plus importantes des développeurs de Valorant, Riot Games a investi dans une infrastructure technique conséquente pour répondre à ces exigences, avec notamment : des serveurs 128 ticks dédiés et gratuits pour les joueurs du monde entier, un netcode personnalisé et perfectionné pour une gestion précise des impacts de balle, un serveur qui a autorité sur les clients et un système propriétaire de prévention et de détection de la triche dès la sortie du jeu. En d’autres termes, la victoire (ou la défaite) dans Valorant dépend uniquement du talent et de la stratégie des joueurs.

Je ne sais pas vous, mais en ce qui me concerne, ça me fait un peu penser à un certain… Overwatch, non ?

Valorant est donc prévu dans le monde entier, exclusivement sur PC, dans le courant de cet été sans date précise.

 

%d blogueurs aiment cette page :