Let’s Sing 2019 – Le test sur Nintendo Switch

Catégories : Karaoke, Musique

Plateformes : Switch, Playstation 4, Wii compatible Wii U

PEGI : 12

Langue : Multilingue dont le Français

Taille : 3229,61 MB

Date de publication : 26/10/2018

  Développeur : Voxler

Éditeur : Ravenscourt

Prix : 39,99€ en téléchargement

39,99€ en boîte

 

De son nom complet Let’s Sing 2019 hits Français et Internationaux, ce nouvel opus succède aux crus qui ont pris place chaque année depuis 2012. Tout d’abord sobrement nommé Let’s Sing, l’intitulé des éditions suivantes s’est vu agrémenté de l’année. Ne cherchez pas l’édition 2013, même notre fidèle Google ne pourra rien pour vous, le jeu ayant été édité cette année là se nommant Let’s Sing 2014. Comme vous l’avez compris, la logique veut que tous les titres qui ont suivi gardent le même principe (pourquoi je pense à l’élection de Miss France année X qui est élue en fin N-1, mystère…).

Revenons à nos moutons -nous ne sommes pas ici pour évoquer l’intronisation de Melle / mot-au-choix-. Let’s Sing 2019 reprend la mécanique de ses prédécesseurs, à savoir le bon vieux Karaoké à exercer dans son salon. J’admets être partie avec des préjugés en voyant les quelques artistes sur lesquels le marketing a été basé, n’étant franchement pas branchée par ce style de musique. Aussi, la surprise a été plutôt bonne quand j’ai découvert certains titres, certes exigeants, mais qui correspondent plus à ce que j’apprécie. Notez par contre qu’il ne faut pas être effrayé par des hauts décibels à faire péter les vitres. Osef, je n’ai pas de voisins. Et si vous en avez, osef quand même.

Vous ne connaissez pas encore la série des Let’s Sing ? Vous ne serez cependant pas surpris à la lecture des mots qui vont suivre. Reprenant donc le principe du Karaoké, vous devez chanter un titre au choix en respectant le rythme, les mots et les intonations, afin d’obtenir le meilleur score possible. Ponctuellement, des notes dites « dorées », vont vous rapporter plus de points si vous réussissez à chanter correctement les mots entourés de cette couleur. A la fin de votre prestation, le total des points obtenus vous permettra de gagner un/des niveaux et vous récompensera potentiellement d’un disque allant jusqu’à celui de diamant. Ou bien vous ne pourrez que vous lamenter sur votre piètre performance et/ou votre voix de casserole. Jusqu’à 4 victimes pourront expérimenter ce mode de jeu durant une partie.

Vous pouvez également opter pour un remix de 5 titres, sachant que cette édition 2019 vous permet dorénavant de sélectionner ceux que vous souhaitez. Cette option appréciable évite de se vautrer lamentablement sur des titres non maîtrisés.

Vous souhaitez invoquer la pluie en duo ? C’est possible ! On n’est jamais trop de 2 à casser les oreilles des dieux. Par contre, notez la disparition des paroles affichées en haut de l’écran. Dorénavant, les deux protagonistes devront se partager celles du bas, ce qui manque d’ergonomie quand on veut pouvoir suivre sa ligne de notes en simultané. A vous de voir à l’usage si cela vous gêne ou pas. Autre changement dans le mode duo en remix : le scoring. Les points ne sont plus partagés de la même manière, ils seront dorénavant répartis non plus sur chaque extrait mais sur des segments de ces extraits, permettant ainsi une notation plus précise.

Une fois que vous serez bien entraîné (ou avant si vous voulez, mais à vos risques et périls), vous pourrez vous fighter avec des concurrents à travers le monde. En effet, grande nouveauté, World Contest permet de participer à un concours de chant et ainsi vous frotter à des adversaires pour plus de challenge, ou bien encore pour vous voir ramené à la triste réalité : vous chantez faux.

En termes de style, c’est finalement assez varié. Vous trouverez certainement votre bonheur parmi les 40 titres présents au lancement du jeu. Ce sont 25 titres français et 15 internationaux, dont certains classiques de la variété française, comme on disait dans ma jeunesse… Des DLC vont venir compléter cette liste, pour ma plus grande joie : je lis The Cranberries, The Cure, Alanis Morissette et d’autres… Les contenus additionnels précédents seront également disponibles. Tant mieux, car en fonction de ses goûts, on peut avoir vite fait le tour des titres qui nous donnent envie d’allumer la console pour une session de chant, ces ajouts sont donc les bienvenus.

Vous avez 3 outils disponibles pour beugler, pardon, laisser aller votre talent. Let’s Sing 2019 peut être acquis seul, ou bien avec un micro spécifique (pack jeu + 2 micros à venir). Vous pouvez également télécharger une application sur votre Smartphone (via Google Play = Let’s Sing Mic) afin de l’utiliser en guise de micro. Enfin, si vous êtes équipé d’un micro avec connectique USB, il fonctionnera sur votre console. Pour ma part, j’ai utilisé cette dernière fonctionnalité, micro branché sur ma Switch. L’application mobile n’ayant jamais voulu fonctionner et possédant mon propre micro, la question a été réglée. Notez que si vous souhaitez jouer en duo, il vous faudra obligatoirement 2 micros quels qu’ils soient. Le système ne permet pas de se passer un unique objet et opter pour un « chacun son tour ».

Enfin, un mode Jukebox vous permettra de regarder les clips des chansons que vous aurez déjà massacré une première fois dans le mode classique de Let’s Sing 2019, une pause musicale bien méritée après tant d’efforts et de fausses notes.

A mon sens, développer ici les améliorations apportées à l’esthétique globale du jeu (interface notamment) n’est pas particulièrement pertinent. Certes, c’est mieux qu’auparavant et donc digne d’être souligné, mais pas franchement essentiel. Dans le même esprit, une mention brève sur les différents avatars qui sont d’aspect humain et non plus animal, pas franchement transcendants, même si ceux que vous débloquerez bien plus tard ont tendance à être un peu plus acceptables.

Par contre, il y a quelques points qui sont gênants, retirent du confort et de la performance. En premier lieu, la taille des bulles (notes) qui contiennent les paroles, à mon sens trop petite. Les lignes en bas de l’écran sont certes plus lisibles, mais cela implique de faire un choix entre lire correctement les paroles ou être dans le bon timing en se concentrant sur les notes. Cela désavantage d’une manière ou d’une autre les joueurs qui ne connaissent pas les chansons sur le bout des doigts et peut donc s’avérer démotivant, surtout face à des morceaux qui contiennent de grandes variations de rythmes, voir des passages entiers qui sont rapides et saccadés. Je pense notamment au titre de Christine And The Queens, que j’aime beaucoup, mais que j’ai maudit sur ce passage parlé, quasi incompréhensible, sur lequel j’ai fini par faire du yaourt bien moche qui a plombé mon score. Il y a sûrement moyen de rendre la tâche plus confortable, un patch à réclamer auprès de l’équipe de Voxler ?

Sur le point de la qualité sonore, Il est évident que ceux qui disposent d’une installation surround seront mieux lotis que ceux qui ne peuvent que mettre les hauts parleurs de leur TV au max. Ceci dit, cela reste honnête. Si vous possédez un casque avec micro de bonne qualité et compatible (possiblement sur PS4 et Switch, connectique jack), c’est une alternative intéressante pour supprimer l’effet d’écho.

Enfin, quel dommage de ne toujours pas pouvoir se réécouter quand notre performance est finie -ironie-, sauf si vous avez l’opportunité de… bref, boîtier de capture, ça peut parler à certains, mais ne comptez pas pouvoir partager vos prestations, une certaine plateforme de diffusion de vidéos risque de vous striker… tristesse, solitude et isolement.

Let’s Sing est la licence de référence pour les amateurs de Karaoké. Idéale pour les sessions entre amis ou en famille (warning : PEGI 12 pour les images de certains clips), vous y passerez du bon temps, il suffit de lâcher prise et de ne pas se prendre au sérieux. Simple et efficace pour des séances de rire mêlées de torture auditive. Ceci dit, les changements dans le scoring du mode duo mixtape et surtout l’ajout du mode compétitif online permettent de satisfaire ceux qui cherchent le challenge et la performance.

Contre toute attente, les titres présents à l’origine ne satisferont évidemment pas tout le monde, mais sont suffisamment variés pour toucher un public large et donner un certain intérêt à Let’s Sing 2019. Si on ajoute les chansons prévues pour venir étoffer la playlist, le jeu va certainement attirer les parents des plus jeunes, pour des parties intergénérationnelles.

Pour conclure, le concept qui peut rebuter au départ s’avère finalement fun et plaisant, que ce soit en solo ou avec des partenaires de jeu.

Test réalisé par Midnailah sur une version offerte par Koch Media

Merci à eux !

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

%d blogueurs aiment cette page :