Paradox Soul – Le test sur Playstation 4

Catégories : Shoot, Aventure, Metroidvania

Plateformes : PS4, PS Vita, Switch, Xbox One, PC

PEGI : 7

Langues : Anglais

Taille : 88,59 MB

Date de publication : 03/07/2019

  Développeur : GrabTheGames et Ritual Games

Éditeur : Ratalaika Games

Disponible en téléchargement

 

Ratalaika Games est décidément un studio très actif, l’éditeur multiplie les productions de petits indies, très souvent dignes d’intérêt (et cross-buy PS4 / PS Vita soit dit en passant). Paradox Soul ne fait pas exception, ce Metroidvania développé conjointement par GrabTheGames et Ritual Games a plus d’un tour dans son sac.

L’histoire prend place dans le désert de glace en Islande. Nous incarnons une scientifique nommée Alli Rose, qui vient dans une base de recherches souterraine afin de comprendre pourquoi les appels radios restent sans réponse. Vous vous en doutez, ce que notre scientifique va trouver est plutôt inquiétant, mais rassurez-vous, elle est loin d’être une bureaucrate craintive, la dame est une véritable warrior armée jusqu’aux dents… ou presque.

Une fois entré sur place, vous pourrez visualiser l’ensemble des lieux via une map qui présente 5 zones sur 10 étages, soit un total de 50 niveaux à explorer de manière non linéaire. En effet plusieurs options s’offrent à vous, au choix passer par le haut, le bas, la gauche ou la droite, sachant que votre progression pourra nécessiter de passer par un autre étage pour accéder à une zone pourtant à proximité. Évidemment, vous allez croiser des ennemis qu’il faudra parfois éviter, mais vous aurez également une marge de progression concernant votre équipement (une seule et unique arme dont la puissance et la cadence de tir peuvent être augmentées) et compétences (double saut, dash et autres).

Pour évoluer dans les niveaux, vous disposez de deux points de vie. Oui deux points de vie, point barre, qui s’envolent l’un après l’autre au moindre contact, que ce soit avec un ennemi ou un projectile. Cruel. Mais pas trop, car en cas de mort, vous reprenez votre progression au début de la zone. Notez qu’ici, point d’angle de tir, vous ne pouvez que balancer vos cartouches à gauche ou à droite, éventuellement plus bas en vous accroupissant, ce qui, soyons honnête, simplifie tout de même les choses. Enfin, plus ou moins, car les ennemis sont coriaces et l’environnement hostile, il faudra un certain skill pour en venir à bout, muni de vos deux pauvres points de vie.

Le jeu demande également de remplir des missions afin de pouvoir accéder à des zones précises ou provoquer quelque chose, quelque part. Afin de boucler l’ensemble, le temps requis peut aller du simple au double, en fonction de la manière dont vous maîtriserez la difficulté – qui sera plus dégressive qu’autre chose – mais n’excédera pas 3 ou 4 heures.

Le paradoxe ne réside pas que dans le titre, en effet, assurément rétro, le titre n’en demeure pas moins moderne, en plus d’avoir reçu un grand soin dans son level design. L’ensemble est agréable et fluide, autant visuellement que dans le gameplay. Les développeurs ont apporté un soin similaire à la bande son, entre les musiques qui donnent le ton et les sons travaillés, rien à redire.

Notez que le jeu est intégralement en anglais, ce qui n’est pas courant chez l’éditeur Ratalaika Games.

Et bien , nous avons là un titre qui est loin d’être désagréable, notamment par son gameplay fluide, ses commandes réglées comme un coucou suisse et son côté captivant. L’ensemble a été bien pensé et bénéficie d’un soin certain. On peut simplement noter que Paradox Soul suit une courbe de difficulté peu orthodoxe, les améliorations dont bénéficient le personnage rendant l’aventure plus « simple » au fur et à mesure, ôtant ainsi la satisfaction de réussir un défi de plus en plus ardu. L’absence de textes en français est aussi regrettable, même s’il est tout de même possible de passer un bon moment de jeu sans maîtriser l’anglais.

Test réalisé par Midnailah sur une version offerte par Ratalaika Games

Merci à eux !

%d blogueurs aiment cette page :