Planet Zoo – Le test sur PC

Catégories : Simulation, Gestion, Construction

Plateformes : PC

Taille : 16 GB

Langues : Français et autres

Date de publication : 05/11/2019

  Développeur : Frontier Developments

Éditeur : Frontier Developments

Disponible en téléchargement

 

Nous y sommes ! Planet Zoo est sorti ce 05 Novembre. L’attente était longue depuis la fin de la beta tant le jeu était prometteur.
Ayant, depuis des années, envie de rejouer a un jeu de gestion / construction de Zoo j’avais des attentes très hautes. Et j’ai été conquise, lors de la beta, par ce nouveau jeu développé par Frontier Developments.
Que donne le titre maintenant que la sortie finale a eu lieu ? Toujours aussi captivant ? Des nouveautés ? Des bugs ? Tant de questions que je me pose et tant d’impatience devant le téléchargement, que je puisse retrouver mes animaux et ce beau dépaysement.
Les sauvegardes liées à la beta ne sont pas supprimées pour la sortie du jeu. J’ai cependant souhaité repartir de zéro pour éviter tout potentiel conflit.

Un nouveau mode de jeu est arrivé. Pour rappel, il y a :

⦁ Le mode Carrière : Le mode conseillé pour commencer, de quoi prendre ses marques et découvrir les mécanismes du jeu en parcourant les 12 scénarios.
⦁ Le mode Bac à sable : Tout est déjà débloqué, de l’argent illimité, … pour construire son zoo de rêve sans aucune limite.
⦁ Le mode Franchise : Pour faire des zoos sur différents continents, échanger avec les autres joueurs des animaux et participer a des défis communautaires (qui nous offriront des petits cadeaux).
⦁ Le mode Défi : Nouveau mode ajouté pour la sortie du jeu. Il propose les options du mode Franchise mais le tout hors ligne.

Les scénarios sont intéressants et nous expliquent bien les mécanismes du jeu. Nous arrivons dans un zoo existant que nous allons continuer de développer. Cela nous montre aussi ce que réserve le jeu en matière de création de zoo car « Wahou » la beauté de ces zoos créés par le développeur pour les scénarios est juste magnifique.

Planet Zoo reste assez fidèle à sa version beta. Avec sa bande son toujours aussi reposante, des graphismes à couper le souffle, les animations des animaux qui nous captivent et nous donnent envie de les regarder pendant de longues minutes. De la gestion poussée et des constructions infinies sont au programme et le tout très bien réalisé.

Mon petit DJ Lemur, perché sur le toit de son abri, joue de la musique pour le public

Après avoir testé les 3 premiers scénarios je suis partie retrouver mes animaux dans la création de mon propre zoo en mode Franchise.
Me voici installée en Amérique du Sud avec un peu d’argent en banque et un grand terrain plat et vide.
Je créé des allées, je place – un peu à l’écart des grandes allées passantes – mes premiers bâtiments pour les employés : cabinet vétérinaire, zone de quarantaine – les maladies n’étaient pas incluses à la version beta. Maintenant chaque animal adopté doit être placé sous surveillance le temps de déceler si il est porteur d’une maladie ou non – salle de repos des employés, ….
Et me voici au choix des futurs animaux à adopter ! Une cinquantaine d’espèces sont présentes. Le choix de mes premières adoptions se porte sur l’animal demandé par le défi communautaire. Ce défi demande, à l’ensemble des joueurs, en mode Franchise, de faire naitre 75 000 tigres du Bengale sur une courte durée. A chaque naissance nous obtiendront des cadeaux.

Je passe quelques longues minutes à essayer de trouver un couple de tigres proposé par d’autres joueurs. Les ventes se font vite, les animaux proposés sont trop chers, trop âgés ou ne sont pas assez fertiles. Ça y est, j’ai mon couple de tigres ! Place à la création de leur enclos pour qu’ils se sentent bien dans mon zoo, après la sortie de la zone de quarantaine. Pendant cette attente et la construction de l’enclos, je demande au vétérinaire de faire des recherches sur les tigres pour en apprendre plus sur eux afin qu’ils soient encore plus heureux et en bonne santé.
Voici le jour tant attendu, les tigres ne sont pas porteurs d’une maladie, l’enclos est terminé, mon vétérinaire connait les bases sur ces animaux, je demande donc au soigneur d’apporter les tigres dans leur nouvel environnement en espérant qu’ils s’y sentent bien et puissent se reproduire. Car oui, le but avant tout est la préservation des animaux (et les petits cadeaux du défis communautaire). Impossible de résister à regarder les animaux apprendre à se connaitre et explorer leur environnement.

Tout a l’air de bien se passer, me voici sur un nouveau projet : proposer aux futurs visiteurs de quoi se restaurer et dépenser de l’argent afin de pouvoir développer mon zoo de préservation d’animaux.
Maintenant que les premiers animaux sont arrivés, que les boutiques sont en place, que mes employés ont pris leurs marques, il est l’heure d’ouvrir le zoo au public. Les recettes montent doucement, je décide donc de créer une nouvelle zone qui aura des vivariums.
Je trouve un Anaconda jaune. Je décide de l’adopter et de lui construire son habitat. Chaque animal demande une température et humidité particulière à ne pas oublier de prendre en compte. Mon vétérinaire repart en formation en apprendre plus sur cet Anaconda jaune qui vient d’arriver dans mon zoo.

Surprise ! Ma tigresse attend un petit ! Naissance prévue en Mars.
Pourquoi ne pas ajouter un second vivarium ? Mon choix se porte sur un Iguane vert. J’embauche un second soigneur pour qu’il s’occupe de ma zone vivariums. Constatant la présence de détritus sur les allées du zoo, je décide d’augmenter le nombre de mes poubelles et d’embaucher un second agent d’entretien. Ma tigresse va avoir son petit ! Je fonce vers l’enclos assister à la naissance. Ce n’est pas un petit arrive, mais 4 !

J’ai une notification me disant que j’ai gagné 4 cadeaux (les naissances de tigres étant l’objectif du Défi Communautaire) en plus de la satisfaction de voir mes nouveaux tigres jouer et faire les fous dans l’enclos.
Tous les biomes sont débloqués depuis la beta, nous donnant accès à Désert, Prairie, Tropical, Climat tempéré, Taïga et Toundra.
Si vous avez l’édition Deluxe vous pouvez découvrir vos Dragons du Comodo, vos hippopotames nains pygmée et vos gazelles de Thomson. Ainsi que bande-son et fonds d’écran.
Le Workshop se remplit aussi, grâce aux joueurs, de créations sublimes que nous pouvons télécharger et implanter dans notre zoo.
Si vous ne voulez pas partir d’un terrain plat, dans le mode Bac à sable et Défi, le jeu vous propose de prendre la carte (déjà terra-formée) d’un scénario du mode Carrière. Cela rend le monde tout de suite beaucoup plus vivant. Mais si le terraforming vous intéresse, libre à vous de modeler le monde de vos rêves.

Voyons maintenant l’aspect technique. Des petits soucis, existants lors de la beta, sont toujours présents comme le « bug » du soigneur appelé pour nourrir les animaux mais qui ne dépose pas de nourriture, mettant donc la vie des animaux en danger, et des animaux qui réclament à manger alors que l’auge est pleine.
Assez rageant aussi la déconnexion du serveur interne en mode Franchise (en ligne) ne permettant plus l’accès à son zoo durant cette période. Cela reste rare et ça ne devrait pas se reproduire souvent par la suite.
Le jeu vous demandera toujours un PC assez puissant pour en profiter pleinement. Pensez donc à regarder la configuration minimum avant de vous lancer.
L’optimisation n’a, malheureusement, pas été revue…..
Je n’ose imaginer ce que donnera ce manque d’optimisation lorsque nos zoos s’agrandiront beaucoup. Espérons qu’ils règlent cela car c’est, pour moi, le gros point noir du jeu.

Malgré tout, Planet Zoo est un très très bon jeu que je recommande grandement. Il regroupe ce qui a fait le succès de ses prédécesseurs en mettant la barre encore plus haut grâce à sa gestion poussée, ses animaux et animations magnifiques, sa construction illimitée. De quoi satisfaire un public varié pendant l’énorme durée de vie du titre.

Le seul point noir empêchant Planet Zoo d’atteindre la perfection est encore, et toujours, ce manque d’optimisation qui se fait ressentir dès le début de la partie et laisse perplexe sur la fluidité du jeu une fois le zoo agrandi et les nombreux éléments à gérer.
Il y a encore des bugs mais un premier correctif est déjà arrivé, réglant, principalement, des crashs au lancement et durant la partie.
Si Frontier Developments continue d’améliorer encore son jeu, qui est déjà extraordinaire, il deviendra une pépite !

Test réalisé par Kahyma

%d blogueurs aiment cette page :