This War of Mine : Complete Edition – Le test sur Nintendo Switch

Catégories : Survival Narratif, Stratégie, Gestion

Plateformes : Switch, PS4, Xbox One, PC

PEGI : 18

Langue : Français

Taille : 2197,82 MB

Date de publication : 27/11/2018

  Développeur : 11 Bit Studios

Éditeur : 11 Bit Studios

Disponible en téléchargement et en boîte

Site web

 

This War of Mine est un jeu narratif dans lequel un groupe de citoyens doit survivre au sein d’un milieu gangrené par la guerre civile.
Ici point de zombies, point de super militaires devant tuer tout ce qui passe devant leurs fusils, que nenni. Vous vous placez du point de vue d’hommes, de femmes, d’enfants qui veulent survivre et le but de votre protagoniste sera de gérer au mieux le groupe… Devoir soigner des survivants, trouver à manger pour votre enfant, faire des choix cruciaux suivant votre propre conscience, pour votre propre survie, voilà rapidement ce que 11 Bit Studios vous demande de réaliser avec This War of Mine.

Au fil des journées qui s’écoulent dans le jeu, entre les phases de recherche diurnes et nocturnes, on peut finir par se demander si les développeurs n’ont pas créé un programme permettant de révéler nos plus profonds troubles comportementaux, de dévoiler notre conscience durant des moments et des situations particulières, en l’occurrence la guerre, et de dévoiler l’être infâme que nous pouvons (ou pourrions) être devant des choix cornéliens.
Si le jeu dans sa gestion est très classique et finalement peu étonnant c’est bien sur la narration et les choix qui en découlent qu’il impose un certain respect. Cela n’a pas du être simple de créer un tel scénario, d’autant que souvent, les choix que l’on décide de faire ont tôt ou tard un impact sur l’histoire que l’on vit. Sachez le, si le bien l’emporte toujours -ou presque- il pourra y avoir des dommages collatéraux aux décisions prises dans l’intérêt de votre groupe. Par exemple, vous aurez à sauver l’un de vos comparses, mais cela sera au détriment d’un groupe extérieur…
La remise en question de notre point de vue sera nécessaire, plus précisément dans cette position d’observateur de la détresse et de la cruauté vécues par des familles ou par des groupes d’inconnus, tous confrontés à l’horreur de la guerre quelle qu’elle soit et des nécessités de la survie qui en découlent. Votre humanité va être touchée et certainement influencer vos décisions.

Je ne vais pas vous en dire plus sur cet aspect sociologique ressenti et -je pense- réellement présent dans This War of Mine. La réflexion engendrée par les situations vécues par les personnages faisant partie intégrante de l’expérience, il est indispensable que vous y soyez confronté au moment M, seul face à vous même, sans avoir reçu auparavant trop d’informations sur cette facette du jeu.

Le gameplay va s’avérer assez classique et malheureusement redondant. Il faudra faire encore et encore les mêmes actions jour après nuit et nuit après jour. Si chercher de quoi se nourrir, des objets, ou s’exercer à la furtivité la nuit afin de visiter d’autres bâtiments peut s’avérer sympa les premiers jours, on se lasse vite de ces collectes répétitives. Heureusement l’aspect social et les relations entre chaque personnage vient donner tout l’intérêt à This War of Mine. 11 Bit Studio pousse en effet le curseur de l’interaction entre individus très haut. Imaginez simplement qu’une mauvaise action de votre part peut entraîner le départ d’un de vos homologues, voir même le pousser au suicide si rien ne se déroule comme il le faudrait. Il est en effet nécessaire de prendre garde aux émotions de tous, mais aussi d’être attentif à leurs souhaits. Un manque d’empathie de votre part envers quelqu’un peut mettre en déroute toute votre gestion. Subtil, complexe et intransigeant, This War of Mine frappe en plein cœur.
Le jeu se focalise aussi sur l’échange. Il faudra rencontrer des PNJ à l’extérieur, discuter et troquer pour le bien de votre petite communauté, tantôt pour répondre à ses désirs, tantôt pour soigner. Si les textes sont petits (j’en parle un peu plus bas) des pictogrammes viennent simplifier la compréhension.
Enfin, il y aussi la gestion pure et simple, comme fabriquer des meubles pour le confort des habitants, créer des objets pour soigner ou renforcer le moral, faire du feu l’hiver et même faire pousser des légumes. Tout ou presque est réalisable, dans la limite imposée par un jeu qui se veut réaliste.

This War of Mine Complete Edition sur Switch contient tous les DLC parus à ce jour sur PC et vous propose donc de vivre (survivre serait plus juste) plusieurs aventures toutes différentes les unes des autres, puisque le jeu propose des parties uniques, l’ensemble étant généré aléatoirement, que ce soit les survivants de votre équipe, les bâtiments explorables dans la ville, l’intensité de la guerre, les ressources ou même le climat. Toutes les actions que vous entreprenez, que cela soit vos réponses ou les interactions avec les PNJ que vous croiserez, vous mèneront à des scénarios différents et cela à chaque partie lancée. De quoi créer une durée de vie assez intéressante pour qui veut mettre à nu sa conscience encore et encore, ou bien s’essayer au rôle du méchant de service.
Une autre possibilité s’offre à vous, proposant cette fois-ci de suivre un script pré-défini, dans le mode Stories. Ce sont quatre histoires à vivre  qui vous permettront de vous faire la main sur le gameplay.

Les graphismes sombres retranscrivent bien la misère que vivent nos enfants, femmes et hommes dans ces souffrances au cœur de la guerre. L’angle de vue choisi afin de vivre ces histoires peut paraître un peu étrange, mais cela permet de voir ou d’imaginer tout l’environnement intérieur des bâtiments, mais aussi ce qui s’y déroule à l’extérieur. On peut toutefois reprocher une caméra un peu éloignée, ce qui nuit à la visibilité sur le petit écran de la tablette. Plus encore ce problème se fait ressentir sur les textes, dont la taille est bien trop petite pour jouer en portable. Dommage car il est important que tout soit clair. En effet, chaque avatar possède son propre carnet indiquant ses capacités ainsi que son état de santé ou son état moral.
Ce sont les bruits environnants qui font l’univers sonore du jeu. Il faudra donc faire attention aux sons qui vous entourent, particulièrement la nuit où tout n’est pas forcément très visible. Il faudra également être attentif aux allées et venues autour de votre bâtisse afin d’éviter toute intrusion ennemie.

This War of Mine, de part son côté réaliste, propose une aventure narrative très bien ficelée, mais les quelques failles visuelles et la répétitivité dans le gameplay rendent l’accroche difficile. Ce sont de petits défauts mais qui pèsent dans la balance, nous empêchant de pénétrer entièrement dans l’histoire.
Il faudra donc faire un effort pour passer outre et profiter pleinement de l’expérience narrative de This War of Mine, en vous laissant embarquer par l’aspect psychologique et par le poids des décisions que vous aurez à prendre.

Test réalisé sur une version offerte par l’Éditeur

Merci !

%d blogueurs aiment cette page :