Persona Q2 : New Cinema Labyrinth – Le test sur 3DS

Catégories : Aventure, J-RPG

Plateforme : 3DS

PEGI : 12

Langues :  Anglais

Taille : 21718 blocs

Date de publication : 04/06/2019

  Développeur : Atlus

Éditeur : Deep Silver

Disponible en téléchargement et en boîte

 

Persona Q2 : New Cinema Labyrinth fait suite à Persona Q : Shadow of the Labyrinth, un premier opus qui reprenait des éléments des univers d’Etrian Odyssey ainsi que des épisodes 3 et 4 de la licence Persona. Dans Persona Q2, nous retrouvons les mécaniques d’un Dungeon Crawler transposées dans ce spin-off qui voit à nouveau s’inviter certains des personnages emblématiques de ses prédécesseurs, en plus des derniers arrivants issus de Persona 5. Après avoir investi Super Smash Bros Ultimate, Joker débarque dans Q2, pour notre plus grand plaisir.

L’équipe des Voleurs Fantômes, les héros de l’histoire, se retrouve afin d’organiser une exploration de Mementos, les méandres labyrinthiques qui sont la base de l’aventure. Ce qui devait être une visite de routine prend une tournure inattendue, puisque des membres du groupe se retrouvent attirés dans une ouverture intrigante, qui va les amener jusqu’à un cinéma dont ils vont être prisonniers. Mais le lieu a une particularité : il est possible de traverser l’écran du cinéma et ainsi accéder à ce qui semble être une dimension parallèle, faite de l’univers des films qui sont diffusés et peuplée par des personnages qui ne leurs sont pas inconnus.

Ce Dungeon Crawler vous invite donc à traverser l’écran du cinéma afin d’explorer les zones disponibles, chacune étant composée de plusieurs étages et basée sur un univers appartenant au monde cinématographique. Classiquement pour le genre, la progression se fait case par case et fait particulier, l’approche de la confrontation avec les ennemis est annoncée par un signal visuel en bas de l’écran, ils ne sont pas visibles. L’exception vient des F.O.E.s, des créatures puissantes, elles apparaissent physiquement sur votre route et peuvent donc être évitées, ce qui peut s’avérer préférable quand vous débutez votre aventure.

Pour affronter vos ennemis, vous pouvez composer une team comprenant jusqu’à 5 membres. Bien sûr, chaque protagoniste possède une Persona principale, mais également une Persona secondaire, offrant des compétences supplémentaires spécifiques à celle-ci et cette Persona peut être fusionnée avec d’autres Personas secondaires afin de décupler leur puissance.. Lorsque le combat s’engage, vous sélectionnez les actions que vous souhaitez que vos personnages réalisent et, si un coup critique est porté ou que le point faible de l’ennemi est mis à jour, un bonus est attribué au personnage à l’origine de l’action, pour le prochain tour. Enfin, l’attaque de groupe se déclenche si tous les adversaires sont affaiblis et permet d’infliger une bonne dose de dégâts.

Persona Q2 est un cross-over qui réunit des personnages des différentes versions des Persona 3, 4 et 5 auquels viennent s’ajouter les dénommées Nagi et Hikari. Au total, il y a 28 personnages à incarner et à envoyer dans 5 donjons. Tout ce petit monde ne fait pas que se battre, il y a également des phases de jeu dédiées à l’exploration qui permettent de dégoter quelques trésors à monnayer contre des consommables ou de l’équipement. Ces phases d’exploration nécessitent l’utilisation de l’écran tactile de la 3DS afin de tracer la carte des lieux, une fonctionnalité utile et plaisante qui fait appel à notre sens de l’observation.

L’ambiance de Persona Q2 est similaire à celle des autres opus de la série, de par ses musiques et l’atmosphère typique de la licence. L’aspect chibi des personnages dénote de Persona 5, ce qui a un certain charme.

Persona Q2 : New Cinema Labyrinth est certainement le dernier titre à voir le jour sur 3DS et je dois dire que cela se confirme, il clôt l’aventure de la console portable de Nintendo de belle manière. Cet épisode est un condensé de tout ce qui fait l’ambiance et l’univers si particulier, et si plaisant de la licence. Il s’agit là d’un épisode réussi qui saura séduire les fans et faire découvrir Persona aux novices, sans dénaturer la saga. On peut cependant souligner que l’utilisation de la croix directionnelle et celle de l’écran tactile peuvent manquer de pertinence. Persona Q2 n’en reste pas moins fort agréable.

Test réalisé par Midnailah sur une version offerte par l’éditeur.

Merci à eux !

%d blogueurs aiment cette page :