Heroes Trial – Le test sur Playstation 4

Catégories : Action, Aventure, RPG

Plateformes : Playstation 4, PS Vita, Switch, Xbox One, Steam

PEGI : 7

Langues : Sous-titres en Français, Allemand, Anglais, Italien, Espagnol

Taille : 659,65 MB

Date de publication : 23/01/2019

  Développeur : Shinyuden

Éditeur : Ratalaika Games

Prix : 5,99€ en téléchargement

Ratalaika Games est un studio qui soutient toujours aussi assidûment la Console portable de Sony et qui propose bon nombre de titres jouables à la fois sur PS Vita et sur Playstation 4 pour le même prix. A l’origine développé pour Steam par le studio indépendant japonais Shinyuden, Heroes Trials a bénéficié d’un portage et s’avère ainsi disponible sur les deux plateformes de la firme nippone, mais aussi sur Nintendo Switch et Xbox One. Ce test est basé sur une expérience de jeu vécue à travers la PS4.

La trame scénaristique du titre est réduite à son plus simple appareil, vous incarnez alternativement Zoel ou Elia, un jeune homme et une jeune fille qui doivent passer différents tests afin d’accéder au statut tant convoité de héros. Le jour venu, pour une raison encore inconnue Zoel ne parvient pas à se réveiller à temps, il arrive donc en retard au point de rendez-vous fixé avec sa coéquipière Elia et il la retrouve dans le même état de fatigue que lui. Ils doivent donc faire vite pour ne pas manquer le début des épreuves, qui seront au nombre de 10 et qui composeront l’histoire des protagonistes.

Un gameplay assez simple vous demande de réussir les épreuves qui consistent à se déplacer d’un point A à un point B, dans une zone précise et dans le temps imparti, tout en éliminant les ennemis rencontrés. Zoel manie l’épée alors qu’Elia utilise la magie et un seul et unique bouton de votre manette permet de réaliser ces actions. Un appui prolongé permet d’obtenir un coup chargé qui se cantonnera à produire une attaque circulaire à la Link ou un jet de plusieurs projectiles d’énergie magique dans plusieurs directions simultanément lorsqu’il s’agit du protagoniste féminin. Si l’arme de Zoel est adaptée au corps à corps, les capacités d’Elia permettent les attaques à distance. Au fil de l’aventure, elle va apprendre de nouvelles compétences magiques ayant divers effets, notamment des attaques élémentales (foudre, glace…), utiles à la progression. Un bouclier vient compléter l’arsenal, utile durant les affrontements contre les boss du jeu. Globalement, la difficulté reste accessible, le fait de pouvoir switcher quand vous le désirez entre les deux personnages permettant d’adapter le style de combat en fonction des circonstances. Il faut cependant être vigilent aux points de vie et surtout au chrono : les premiers peuvent se récupérer en coupant quelques brins d’herbe ou autres plantations (une nouvelle référence à la licence Zelda ?), mais le chrono peut vous mettre en difficulté, pour peu que vous soyez tête en l’air… – ça sent le vécu-.

L’aventure va s’avérer être courte, moins de deux heures devraient vous suffire à boucler l’ensemble, d’autant plus que le chrono ne favorise pas l’exploration et la découverte des coffres ou autres trésors disponibles. Il y a une dizaine de « missions » à réussir et malheureusement, les quelques combats contre les boss ne vont pas palier au manque de dialogues intéressants, de scénario, pour un tout saupoudré d’une redondance trop présente. L’histoire manque cruellement de profondeur.

Par contre, les musiques sont vraiment très agréables, les sonorités bien choisies. Elles contrastent cependant avec les bruitages qui ont un côté has-been.

Heroes Trials n’est pas désagréable mais montre rapidement ses limites. Un gameplay qui manque de propositions couplé à un scénario peu étoffé en font un jeu dont on peut se passer. Ceci dit, compte tenu du prix, de l’ost franchement sympathique et de l’accessibilité du titre, il pourra trouver son public parmi les jeunes générations de joueurs -comme ça a été le cas ici- ou bien auprès de ceux qui collectionnent les trophées.

Test réalisé par Midnailah sur une version offerte par Ratalaika Games

Merci à eux !

%d blogueurs aiment cette page :