Punch Line – Le test sur PlayStation 4

author image by Niwo | Tests | 0 Comments | 26 Sep 2018

Catégories : Visual novel, Aventure

Plateformes : Playstation 4, PS Vita

Langue : Audio : Japonais Textes : Anglais

Taille : 11,58 GB

Date de publication : 31/08/2018

  Développeur : PQube

Éditeur : PQube

Prix : 49,99€ en téléchargement

39,99€ en boîte

 

Directement adapté du dessin animé japonais, Punch Line nous conte l’histoire de Iridatsu Yuta, un jeune garçon à l’apparence étrange. En montant dans le bus, il se fait prendre en otage par un groupe de terroristes venus pour attirer l’attention du gouvernement. Une femme super-héroïne se faisant appeler « Strange Juice » vient au secours des passagers et après divers événements, Yuta s’évanouit et son âme quitte son corps. Il se réveille près d’un chat qui va lui dire que son enveloppe charnelle a été volée par une autre âme, et qu’il va devoir récupérer un livre s’il veut chasser l’indésirable et retrouver son bien. Notre but va donc être de trouver ce fameux livre et de comprendre pourquoi Yuta devient super fort lorsqu’il aperçoit des petites culottes.

Punch Line est un Visual Novel comme on les aime. Mais ça veut aussi dire que les phases de gameplay sont limitées. La plupart du temps, il n’y a aucun choix à faire et nous suivons juste le cours de l’histoire et parfois, le joueur est aux commandes. Il doit aller chercher certains éléments dans les chambres voisines : Même si les possibilités ne sont pas exceptionnelles, on peut regarder autour de nous à la manière de Google Maps pour avoir différents points de vue et cliquer à différents endroits pour trouver ce que l’on cherche. Attention quand même à la barre d' »explosion » qui monte lorsqu’une petite culotte est dans notre champs de vision. Cela apporte un petit peu d’originalité au titre, qui se démarque de cette manière de beaucoup de Visual Novel moins interactifs.

Punch Line nous a gâté. Le jeu est assez long pour un Visual Novel et l’histoire est très sympathique à suivre. En plus, les passages du dessin animé dynamisent le jeu et le rendent moins redondant, de quoi nous conter l’histoire sans que ce soit des plans fixes infinis. En plus de ces passages et des illustrations fixes pour les dialogues, on a droit à des personnages et un paysage modélisés en 3D, même si le point de vue du joueur est en 2D, ça apporte beaucoup de fraîcheur, c’est agréable.

Sinon, le contenu du jeu en lui-même est assez classique. Rien de très palpitant, si l’on n’est pas fan de ce type de titre à la base. Mais les quelques efforts sur l’ensemble suffisent à rendre le jeu attrayant.

Rien de mieux qu’une bande-son Japonaise, avec les voix originales. Pour un univers qui se veut aussi étrange et humoristique, Punch Line propose des OST dynamiques et efficaces, qui collent parfaitement à l’histoire japonaise qui lui est associée. Concernant les graphismes, c’est bien au-dessus de ce qu’on pouvait espérer. Les textures sont très agréables à l’œil et les décors harmonisent l’ensemble. Même si la modélisation n’est pas parfaite, elle a un certain charme.

Punch Line est un excellent Visual Novel, même s’il ne sera pas adapté à tout public. Le concept est très japonais, pour ceux qui ne seraient pas déjà habitués au genre, le jeu peut rebuter. Pour ma part, étant fan de culture japonaise, j’ai tout simplement été conquis par cet univers tantôt calme, tantôt humoristique. Punch Line a une histoire bien à lui, une histoire qui vous plongera dans un monde captivant si vous vous prêtez au jeu. Le seul bémol est que les textes sont en anglais. Le niveau est largement accessible même sans être bilingue, mais pourra rebuter les moins ambitieux.

Test réalisé par Niwo (http://shikanews.fr/) sur une version offerte par PQube

Merci à eux !

%d blogueurs aiment cette page :