Attack of The Toy Tanks – Le test sur Playstation 4

Catégories : Arcade, Shooter

Plateformes : Nintendo Switch, Playstation 4, PS Vita et Xbox One

Pegi : 7+

Langue : multilingue

Taille : 230.37 MB

Date de publication : 28/06/2019

Editeur : Ratalaika Games S.L.

Développeur : Petite Games

Disponible en téléchargement sur l’Eshop, Microsoft Store et Playstation store  

 

Garde-à-vous !
Joueur, te voici à présent devenu soldat et ton unique mission consistera à faire la guerre et triompher de tes adversaires, mais pas n’importe laquelle : celle des jouets tanks.

Dans “Attack of the Toy Tanks”, embarquez dans une campagne de guerre entre des chars d’assaut jouets et prenez part au combat dans des arènes qui vous rappelleront votre enfance, cette période dans laquelle vous manipuliez figurines ou véhicules et imaginiez des histoires rocambolesques au sein de votre espace de jeu.

Replongez pendant quelques heures dans un jeu qui se veut être stratégique, fun et convivial.

 

 

Votre objectif est simple : combattre et éliminer vos adversaires dans des arènes variées et pensées de façon progressive au niveau de la difficulté. À chaque fin de niveau, le jeu vous attribuera une médaille allant de bronze à dorée selon le temps que vous avez mis à supprimer vos adversaires. Mais pour devenir un bon soldat, il faudra avant tout apprendre à manier votre véhicule.
Un temps d’adaptation et de coordination entre les déplacements et les tirs risque d’être requis.
Dans les paramétrages, deux types de configuration s’offriront à vous, laissant le choix entre : se déplacer à l’aide du joystick gauche et tirer à l’aide de la touche R1 ou en appuyant sur les boutons L1/L2 (croix/rond) pour avancer ou reculer et croix pour tirer.
Voilà de quoi satisfaire n’importe quel joueur, même si de mon côté, j’ai ressenti quelques imprécisions dans mes tirs, contrairement à mes opposants qui se montrent bien plus précis.
L’IA se montre particulièrement soignée, ce qui pimente par moment le gameplay et nous évite d’être lésés au fur et à mesure de notre progression.

Attendez-vous à relancer plusieurs fois le même niveau.
Surtout lorsqu’un adversaire dispose très vite d’un arsenal beaucoup plus alléchant et intéressant que le vôtre (double missile, triple missile, missile qui ricoche, missile ondulé et missile rapide).
Rassurez-vous, vous pourrez également bénéficier de ce type de munitions, même s’il est difficile de savoir de quoi nous sommes équipés, car notre tank ne change pas en apparence en comparaison de ceux des adversaires que l’on peut aisément reconnaître par l’intermédiaire d’un code couleur.

À noter qu’il existe également un dé à ramasser dans certains niveaux.
Cet objet est capable de ralentir le temps de quelques centièmes de secondes afin de prendre l’avantage sur le terrain. On aurait apprécié d’autres fonctionnalités du genre pour renforcer la dimension arcade du jeu.

 

 

Les stages ne durent en général qu’une poignée de seconde.
Dès lors, si la maniabilité de votre engin de guerre fût facile à prendre en main, vous pouvez compter entre 3 et 4 heures de jeu pour finir les 60 niveaux constituants Attack of The Toy Tanks.
Un peu plus de temps si, comme moi, vous avez des problèmes de coordination avec votre machine de guerre. Rien ne doit être débloqué et tout est accessible dès le lancement de votre partie.
Si vous êtes coincé à un niveau, que vous ne souhaitez pas le recommencer ou que celui-ci vous semble insurmontable, pas de problème, vous pouvez en sélectionner un autre.

Au fur et à mesure de votre avancée, vous verrez que les stages se transformeront et se complexifieront. La difficulté reste cependant trop variable, voire mal équilibrée. Il aurait été judicieux que celle-ci monte crescendo afin que l’on ressente l’effet d’une progression notable, par exemple, grâce à un système de palier de 5 ou 10 stages réussis.
Il arrivera de tomber par moment sur des arènes complexes où l’on dispose d’une artillerie lourde, ou le cas contraire le niveau d’après avec un arsenal basique dans une arène sans pièges et des ennemis avec des doubles ou triples missiles.

La durée de vie n’est pas vraiment énorme malgré le système de succès/trophées de l’une ou l’autre console. Tout se débloque avec une facilité déconcertante.
Mais que l’on se rassure malgré tout ! Le studio qui a développé le jeu a inséré un mode versus jouable uniquement en local contre un autre joueur.
Si vous souhaitez un petit moment fun et stratégique en famille, c’est tout à fait possible à travers 6 niveaux différents !

 

Les stages sont colorés. Le décor du level-design me fait curieusement penser à « Small Soldiers » ou encore « Toys Story ».
Peut-être par nostalgie mal placée, je vous l’accorde, mais on a l’impression que le décor intérieur est réellement une salle de jeu dans laquelle notre imaginaire décide de rendre vie à nos véhicules pour se disputer le territoire.

60 arènes se succèdent au fil des saisons telles que l’hiver ou l’automne, plongeant ainsi notre aire de combat dans la nuit noire, sous des chutes de neige, une pluie diluvienne ou encore dans une aire capable de capter les rayons de soleil. Et comme si ça ne suffisait pas à embellir le jeu, les niveaux sont munis d’obstacles (mines posées au sol, lasers infranchissables sauf pour l’opposant et pics montants). Certains étant statiques et/ou mobiles. Les animations sont fluides et sans ralentissement.

J’ai noté la présence de quelques pistes musicales ou du moins avec des variations selon la saison.
Néanmoins, elles restent de très bonne facture grâce à un instrument magique et enfantin que l’on nomme : kazoo.

Attack of The Toy Tanks est un jeu d’arcade qui peut globalement divertir, car il dispose de bonnes idées (IA soignée, nombre de stages correct, mode versus avec local 2 joueurs, crossbuy sur Playstation 4) malgré une difficulté variable, un manque précision à cause d’une maniabilité pas toujours agréable, d’équilibrage et une faible durée de vie pouvant frustrer plus d’un.

Pour ma part, ça m’a permis de me remémorer l’espace de 4 bonnes heures, mes après-midi où enfant, je jouais avec mes véhicules de collection et où mon imaginaire me divertissait pour mon plus grand plaisir ludique.
Mais est-ce vraiment suffisant pour apprécier ce petit jeu ? À vous de voir.
Je pense que ce titre est avant tout destiné à un public jeune qui trouvera davantage de plaisir qu’un adulte qui ne pourra apprécier pleinement celui-ci.
Pour ma part, mon taux d’appréciation s’élève à 50/50.

Test réalisé par Serial_Gameur sur une version Playstation 4 offerte par Ratalaika Games

Merci à eux !

 

%d blogueurs aiment cette page :