Gravity Duck – Le test sur Playstation 4

Catégories : Puzzle, Arcade

Plateformes : Playstation 4 / PS Vita, Nintendo Switch, Xbox One

PEGI : 3

Langues : Français, Allemand, Russe, Anglais, Italien, Espagnol

Taille : 68,39 MB

Date de publication : 14/08/2019

  Développeur : Woblyware

Éditeur : Ratalaika Games

Disponible en téléchargement uniquement

Gravity Duck est l’histoire de la rencontre improbable entre un canard… et une statue, qui va lui proposer de récupérer des œufs, lui promettant la richesse contre le service rendu. La particularité de cette mission se trouve dans la capacité que la statue va donner au canard : jouer avec la gravité. Mais dans Gravity Duck, il ne s’agit pas uniquement d’inverser une gravité haut/bas comme dans Hoggy 2, mais aussi d’utiliser une gravité plus inhabituelle puisqu’elle concerne la gauche et la droite.

Gravity Duck est donc un plateformer atypique qui propose de manipuler la gravité grâce à une simple touche. Votre but sera d’atteindre l’œuf qui se trouve en fin de niveau en passant stratégiquement de haut en bas ou de droite à gauche afin d’éviter les classiques obstacles, piques et ennemis divers, tout en progressant vers votre objectif. Rien de plus simple ? La réponse est non, la difficulté augmente au fil des niveaux, il faut savoir être précis et la moindre erreur d’appréciation est immédiatement punitive.

Vous arpenterez 140 niveaux, un nombre qui peut paraître important mais qui n’entraîne pas pour autant une durée de vie conséquente, puisque que la plupart se bouclent très rapidement. Bien sûr, vous passerez plus de temps sur les derniers que sur les premiers, difficulté progressive oblige.

Visuellement, les images parlent d’elles-même. La 2D en pixel est accompagnée par une ambiance sonore dynamique du même acabit, entendez par là du 8-bit qui va s’avérer sympathique, quoique lassant.

Gravity Duck est un jeu plaisant mais qui ne se renouvelle pas suffisamment pour maintenir l’intérêt jusqu’au bout, malgré une durée qui avoisine seulement les trois heures. Il existe bon nombre de jeux sur mobile qui s’exportent parfaitement bien sur console, et celui-ci, s’il a tout de même sa place dans nos salons, semble s’épanouir bien mieux sur téléphone, notamment par la durée assez courte de chaque niveau. A ce titre, il me paraît bien adapté aux PS Vita ou à la Switch en version nomade. On aurait cependant aimé une variété d’environnements aux différences plus marquées et une bande son plus variée elle aussi afin de rompre avec une certaine monotonie.

Test réalisé par Midnailah sur une version offerte par Ratalaika Games

Merci à eux !

%d blogueurs aiment cette page :