Persona 5 Royal – L’avis de Midnailah

Persona 5 Royal, un grand, très grand JRPG

Une fois n’est pas coutume, je n’ai pas réalisé de test d’un jeu pourtant reçu à cet effet – d’ailleurs, je remercie Koch Media pour l’exemplaire presse fourni. Pourquoi me direz-vous ? Tout simplement car le Covid est passé par là, rendant impossible l’envoi du dit exemplaire. Dès que cela a été à nouveau possible, Persona 5 Royal est arrivé dans ma boîte aux lettres et compte tenu des deux mois écoulés (rendant le test non pertinent), nous avons décidé d’opter pour une autre manière de présenter le jeu : un let’s play.

Tout a été dit depuis la sortie de cette version étoffée du Persona 5 de 2017, je n’ai donc pas grand chose à vous apprendre, voire rien du tout, mais je tenais tout de même à écrire quelques lignes sur un opus qui se hisse, selon mes critères, à la hauteur des plus grands JRPG de tous les temps. Un peu obtue sur ce point, je n’imaginais pas en commençant P5R qu’il serait capable de détrôner les deux JRPG qui sont si chers à mon cœur : Tales of Symphonia et Baten Kaitos. Oui, je sais, ce sont de « vieux » titres, mais jamais aucun autres univers, personnages et scénarios n’avaient su me séduire à ce point. Au jour d’aujourd’hui, je suis toujours incapable de dire lequel de ces 2 merveilleux jeux je préfère, ni d’affirmer que P5R est « meilleur », mais une chose est sûre, mon duo de favoris s’est transformé en trio, les immenses qualités de Persona 5 ayant su le faire intégrer le podium, ex-æquo avec les deux titres précédemment cités.

Après 172 heures passées en compagnie des Phantom Thieves, et encore quelques dizaines prévues en New Game+, je ne peux faire autrement que vous conseiller de découvrir la licence Persona en parcourant ce 5ème opus d’exception.

Mid’

 

 

 

 

Soutenir le site avec vos achats sur amazon

Abonnez-vous à GamingNewZ

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner et recevoir une notification à chaque nouvel article publié.

Rejoignez les 1 647 autres abonnés

Archives

%d blogueurs aiment cette page :