Vasara Collection – Le test sur Nintendo Switch

Catégories : Shoot Them Up, Arcade

Plateformes : Switch, Xbox One, PS4, PS Vita, PC, Mac

PEGI : 3

Langues : Anglais, Japonais

Taille : 1417,67 MB

Date de publication : 15/08/2019

  Développeur : Visco

Éditeur : QUByte Game Studio

Disponible en téléchargement uniquement

50% de réduction jusqu’au 15/08/2019

Site Web

En l’an 1600, Hideyoshi Hashiba, le dirigeant du Japon meurt. Ieyasu Tokugawa veut prendre sa place coûte que coûte, prêt à employer la force s’il le faut. Votre armée va devoir lutter avec ses armes blanches contre les sbires de ce despote. Faire régner l’honneur afin de pouvoir nommer un digne successeur au défunt dirigeant, tel est l’unique but de vos seigneurs de guerre. Pas vraiment connu pour la richesse de son scénario, le shmup est avant tout un jeu d’action. Néanmoins, planter le décor reste traditionnellement une bonne introduction au défouloir que représente le genre. Sans rompre avec la tradition, le studio brésilien QUByte, après avoir obtenu les droits auprès de Visco, nous propose une collection de la série Vasara dont le premier opus est sorti en l’an 2000. Connu dans cet univers pour ce titre, Visco est aussi à l’origine de hits comme Andro Dunos ou encore Super Drift Out.

Avec cette édition, les titres originaux sont conservés mais une version réactualisée vous attend avec son lot de nouveautés. Un savoir faire made in Japan à la sauce brésilienne…Tous les ingrédients de ce titre arcade vous sont dévoilés juste après. A vos sticks !

Vasara est ce que l’on appelle un shoot vertical physique, c’est à dire que les chocs avec les ennemis ne tuent pas mais repoussent. Original et à la fois déroutant pour qui n’y est pas habitué, c’est sans doute l’une des caractéristiques principales de ce titre arcade japonais qui, pour la première fois sort sur console. Avec ce type de gameplay, la manière de jouer est totalement différente d’un style traditionnel comme Gradius, ou encore la série des 194X, où collision rime avec mort certaine. Les ennemis joueront par moment avec vos nerfs à force de vous pousser à la faute !

Doté d’une maniabilité sans faille, votre seigneur de guerre vous suivra dans tous vos mouvements sans rechigner. Le gameplay est simple et efficace. Vous disposez de deux boutons pour attaquer, A ou B pour l’arme principale et l’autre, X ou Y servira à déployer une méga bombe qui détruira petits et gros ennemis, en avortant aussi leurs attaques. Lorsque vous appuyez à répétition sur le shoot principal, les projectiles sortent en rafale. Mais quand vous maintenez ce dernier, une attaque de mêlée se déploie. Elle vous sortira sans doute de situations bien compliquées… Enfin, lorsque vous bourrinez l’ennemi, des diamants et des capsules « Power Up» sont lâchés . Plus vous récupérez de joyaux et plus votre jauge de puissance en haut à gauche de l’écran grimpe. Une fois la totalité de la jauge remplie, en maintenant le bouton de tir principal puis en le relâchant, le pouvoir de Vasara sera déployé pour exécuter un tir au rayonnement vraiment dévastateur. En ce qui concerne les « P », leur nombre acquis fera croître la performance de vos tirs.

On notera qu’il est possible de choisir un autre type de gameplay nommé « Timeless » qui reprendra alors les commandes de la version Remaster HD. Vous pourrez par exemple pour tirer en continu maintenir la pression sur A ou B. Les armes spéciales sont limitées, les tirs ennemis, eux, ne s’arrêtent jamais, la dextérité devra vite être acquise pour jongler entre leurs assauts, au risque de mourir souvent.

Heureusement, les crédits, même s’ils sont quantifiés dans le mode « coin play » pourront être augmentés à chaque instant par une simple pression de la touche ZL. Vous ne serez donc pas obligé de tout recommencer, comme ce fut le cas à l’époque de l’arcade où vos deniers posaient les limites de vos « continues ». Et si vous ne souhaitez pas jouer dans les règles de l’art un mode « free play » est disponible. Vous pourrez continuer votre aventure à l’infini.

En plus de la collecte de ces pierres précieuses et des capsules de puissance, vous aurez également à ramasser de l’or qui se matérialise en bonus de points. Il ne faut pas oublier que le shoot’em up est avant tout un jeu à scoring, donc très addictif pour celles et ceux qui s’y laisseraient prendre.

Du côté du level design, on retrouvera le traditionnel voyage de niveau en niveau, parsemés d’ennemis de différentes tailles, de demi-boss puis de boss jusqu’à passer au monde suivant. Sans révolution de ce côté, cela n’est pas dérangeant car c’est aussi ce qui fait le sel du genre. L’ univers est quant à lui assez original car il mélange le Japon Féodal aux Méchas et toute la science fiction qui lui est liée. Quand le passé rencontre le futur… Non ! Vous n’êtes pas dans un célèbre film dont le héros se prénomme Marty Mc Fly, mais un overboard surarmé dans Vasara ne m’aurait même pas étonné.

Jouable de 1 à 4 joueurs en coop (NDLR : pour la version HD uniquement, 2 joueurs pour Vasara 1 et 2), vous aurez le choix en fonction de la version entre 3, 4 ou 8 protagonistes différents avec pour chacun d’entre eux une puissance de feu et une vitesse variables, des armes de base et spéciales différentes. De quoi disposer d’une bonne rejouabilité. D’autant plus que sans vous poiler, plusieurs fins vous seront proposées en fonction de votre choix mais aussi de vos actions dans le jeu. Ce qui débloquera pour la version remasterisée HD le 8 ème personnage.

Seules les éditions Switch et PS4 se verront dotées de cette dernière. Un petit bonus fort sympathique qui vous permettra de découvrir Vasara sous un nouveau jour, avec quelques nouveautés. Vous aurez par exemple, la possibilité de dasher à gauche ou à droite avec les gâchettes L ou R. Éviter les tirs ennemis sera alors plus facile.

Je vous conseille de commencer par les deux versions originales pour finir en apothéose sur cette dernière. Vous ressentirez sans doute la joie de l’alliance du jeu old school et d’un enrobage à la sauce next gen.

Cependant, seule la console de Nintendo, grâce à l’originalité de sa conception vous permettra de jouer physiquement à la verticale en mode portable. Vous ressentirez encore plus les plaisirs de la borne d’arcade de l’époque avec son écran orienté de la même manière. Une idée vraiment sympa mais dont la jouabilité aurait pu être un peu plus travaillée. Il sera difficile d’avoir la même précision que dans la tenue à l’horizontal. On se fatigue vite et l’engouement s’estompe rapidement. On reviendra  alors assez vite au gameplay traditionnel.

Dans les menus, vous aurez également le choix du nombre de vies, de continues que vous souhaitez octroyer à votre partie. Vous pourrez choisir la difficulté de la plus simple à la plus ardue. Autant vous dire qu’ayant perdu la main, j’ai commencé en facile et même là, je me suis fais atomiser avant de reprendre mes marques. Vous voilà prévenus !

Une option filtre vous donnera la possibilité de garder les spirites d’époque ou bien de lisser un peu ces derniers afin de moins faire ressortir le scintillement de l’image. A chacun ses goûts.

Il est à noter que chaque changement dans le menu nécessite de relancer le jeu pour qu’il soit pris en compte. On aurait aimé se passer de ce process un peu dépassé qui oblige le joueur à bien réfléchir à ses choix avant de lancer une partie, sous peine de devoir recommencer depuis le début. Certes, comme tout shoot’em up, le tour n’est pas très long, ce n’est pas un RPG mais tout de même…

Une chose est certaine, avec ce Vasara Collection, vous risquez de sévèrement… prendre votre pied. On enchaine les parties avec une telle gourmandise que le temps passe à une vitesse folle malgré la courte durée des différentes sessions de jeu. Comme quoi, avec de bonnes idées et quelques mécaniques bien huilées, on peut vraiment s’amuser.

Étant donné que le titre peut être connecté en permanence à Internet, une option Online Ranking a été intégrée afin de pouvoir mesurer vos talents de « scorers » face aux joueurs du monde entier. Si l’échec est trop fréquent à votre goût, tenter le tutoriel afin d’apprendre les mécaniques de base et ainsi pouvoir mettre toutes les chances de votre côté.

Enfin, si vous souhaitez faire une petite pause, direction l’extras Gallery pour une séance de visionnage d’artworks.

Je vais être transparent avec vous. Quand j’ai testé ce titre, je ne me suis pas du tout informé sur son contenu donc j’ai lancé ma première partie sans rien explorer des différents choix proposés. Je me suis donc plongé dans Vasara, premier du nom et je me suis dit :

« Mais vraiment, la 2D, ça vieillit super bien ! »

Pourquoi ? Eh bien, car en jouant et en observant ces sprites fins, colorés et bien animés, ces décors variés, j’ai eu l’impression d’avoir à faire à un jeu indé, tels que l’on peut en trouver aujourd’hui. C’est à dire que l’on vous propose du jeu rétro mais en sachant que l’on peut exploiter, à tout moment la nouvelle technologie sans se priver. Sauf, que là on était vraiment sur un jeu des années 2000 (pas le plus ancien, mais 19 ans quand même pour Vasara 1, le 2 étant sorti un an après). Et là je dis bravo ! Le jeu est fluide, ça bouge de partout tout en conservant une excellente lisibilité de l’action. Bref, un bijou made in Japan repris brillamment par les brésiliens de QUByte Game Studio. Un point d’honneur est à noter du côté des demi-boss et des boss dont le character design et l’animation sont vraiment réussis.

Le mélange savoureux du Japon féodal avec l’ambiance futuriste bercée par les méchas nous donnent l’impression que tout est possible sans tomber dans le grand n’importe quoi. Ce juste équilibre est sans doute permis par le genre qui l’anime. Mais je ne suis pas peu sûr qu’avec un développeur de talent comme Visco, la même jouissance vidéoludique n’aurait pas été impossible au travers d’un jeu d’aventure par exemple.

Lorsque vous passerez des opus originaux à la version HD, le delta graphique va vous sauter aux yeux et va vous en mettre plein les mirettes. Toujours en mode vertical, mais cette fois-ci en plein écran, non étiré, le mode coop 4 joueurs sera un vrai régal.

Pour ce qui est de la bande son, elle n’est pas exceptionnelle mais ambiance l’action sans accroc. Toutefois, Elle sera traditionnellement vite répétitive. Heureusement que les bruitages viennent servir avec brio cet univers très « samouraï ». Des cris aux beuglements de guerre, l’interaction avec le joueur fait son effet. Vous entendrez des provocations de la part de vos ennemis pour chauffer un peu votre envie d’aller au combat coûte que coûte.

 

Provenant du monde de l’arcade et pour la première fois adaptée sur console, avec cette édition la série Vasara  vous emmènera, à « coups sûrs » vers de nombreuses parties endiablées. A force de courage et de persévérance, l’envie de battre votre score associée à l’originalité de son gameplay et de son univers font de ce jeu un titre simple mais efficace. Idéal pour finir l’été en beauté, si vous aimez le shoot’em up ou si vous souhaitez vous y essayer, ce Vasara Collection ne vous décevra pas, surtout à ce prix !

Test réalisé par JoTV Officiel sur une version offerte par l’éditeur.

Merci à eux !

%d blogueurs aiment cette page :